Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

santé guadeloupe

Conseils de santé pour votre séjour en Guadeloupe


Rédigé le Vendredi 18 Août 2006 à 17:48 commentaire(s)
Lu 3487 fois

Conseils de santé pour votre séjour en Guadeloupe


santé-guadeloupe
santé-guadeloupe

santé Guadeloupe

Les Antilles françaises sont à l'évidence l'endroit le plus sûr de la région à plusieurs milliers de kilomètres à la ronde. Les maladies infectieuses et parasitaires autrefois redoutées ont aujourd'hui disparu : paludisme, pian, filariose lymphatique, bilharziose intestinale. On retiendra néanmoins les points suivants :

- beaucoup de plages sont fréquentées par des chiens, lesquels y laissent des parasites qui peuvent pénétrer la peau des baigneurs (ou surtout des bronzeurs). Mettre des sandales pour marcher sur les plages, et avoir une natte pour s'y allonger.

- Évitez de vous rafraîchir les pieds dans des étangs d'eau douce ou de marcher dans la boue : l'ankylostomiase et l'anguillulose peuvent encore s'attraper.

- Certains végétaux peuvent entraîner de sévères allergies, notamment le mancenillier, ce petit arbre perfide ressemble comme un frère au pommier, fruits compris. Tout est toxique dans ce fichu végétal, de l'écorce à la sève, en passant par les fruits et même les feuilles. Il est même dangereux de s'abriter sous ses branches par temps de pluie puisque l'eau, en ruisselant sur ses feuilles, entraîne des toxines qui provoquent de très graves brûlures, même au travers des vêtements !

- Certains poissons contiennent des toxines qui peuvent entraîner, en cas de consommation, des troubles parfois graves (paralysies, chutes de tension) et toujours désagréables (démangeaisons, fourmillements, vertiges...). C'est ce que l'on appelle la ciguatera ou « gratte ». Éviter de manger des poissons avant de les avoir montrés à quelqu'un du coin, surtout si vous les avez pêchés vous-même.

- De temps en temps survient une épidémie de dengue, transmise par une seule sorte de moustiques, comme dans toutes les zones humides et chaudes du globe. Il est recommandé de dormir sous moustiquaire dans les endroits où l'on n'a pas l'air conditionné. Les répulsifs et insecticides divers sont les bienvenus (contenant des substances actives efficaces comme le DEET à 50 %)

Dans tous les cas, s'enduire les parties découvertes du corps toutes les 4 h au maximum. L'idéal (surtout quand on a un bébé), c'est peut-être d'emporter des diffuseurs et des plaquettes anti-moustiques pour pièce avec fenêtres ouvertes.

- Attention enfin à tout ce qui fait le charme de ces îles : la superbe cuisine, souvent très pimentée ; les boissons abondantes et raides (le « 'tit sec ») ; l'hygiène parfois limite de certains petits lolos ; le soleil, qui peut taper très fort ; les sports en chambre (préservatifs indispensables)...

En plus de ces quelques conseils, il est recommandé d'avoir à jour ses vaccinations « universelles », déjà recommandées en métropole : diphtérie, tétanos, polio, hépatite B ; hépatite A le cas échéant.



Dangers et enquiquinements

- Évitez de prendre les gens en photo sans le leur avoir préalablement demandé. Les doudous ou les coupeurs de canne sont gentils mais n'aiment pas du tout ça. Normal !

- Ne laissez rien dans votre voiture. De même, nous vous déconseillons de vous retrouver seul à la nuit tombée dans des coins trop tranquilles (plages, quartiers douteux...). Evitez aussi de partir seul en randonnée : des cas d'agression ont été signalés.

- Randonneurs, il faut savoir que, du fait de pluies violentes, ponctuelles et locales, le moindre petit cours d'eau peut s'enfler en quelques secondes, quand bien même le soleil brille sur votre tête ! Donc prudence !


sébastien sabattini