Atout Guadeloupe version 2012
Copie écran du site de France Antilles fait sans trucage
Copie écran du site de France Antilles fait sans trucage
C'est toujours très compliqué d'identifier un établissement derrière un label et ce pour plusieurs raisons :
  • il en existe mille
  • on doit toujours payer des frais d'inscription et contrôle
  • on ne connait pas vraiment l'impact sur les clients
  • les labellisations maison ont leurs travers et de ce fait décrédibilisent l'ensemble du projet.
Toujours avec un certain humour (et toujours de manière involontaire, voir l'image illustrant cet article sui n'est pas un montage !) France Antilles rapporte le 25 octobre le résultat de la dernière session label qualité tourisme avec comme juge et arbitre le  CTIG responsable d'attribuer les bons points à quelques 22 hôteliers et restaurateurs ....

Cela pourrait être étonnant mais c'est tout à fait exact qu'un organisme de tourisme régional puisse émettre ce genre d'avis d'après le site du label tourisme qualité

Evidemment, au delà du fait qu'il me semble incongru de donner la responsabilité à une structure politique, interne à une région d'octroyer de tels pouvoirs, on ne peut que se demander si chacun est bien dans son rôle....

Comme le hasard de la publication sur le site de France Antilles le démontre, les politiques du secteur du tourisme ont bien d'autres problèmes gravissimes à tenter de gérer que de s'occuper de distribuer des diplômes en carton. (voir la photo de Fance Antilles)

La labellision du tourisme améliore t elle vraiment la qualité du tourisme dans une région ?
Le cas échéant, est ce que ce n'est pas un organisme indépendant qui devrait atttribuer les distinctions ?
Le CTIG sert il à hierarchiser ses membres donnateurs ou travaille t il pour tous les acteurs touristiques guadeloupéens ?

et enfin les voyageurs attendent ils vraiment pour partir en Guadeloupe  que ses établissements se bardent de dîplômes ?

Rédigé par Sébastien Sabattini le Samedi 27 Octobre 2012 à 12:58 | Commentaires (0)