Atout Guadeloupe version 2012
580 passagers Corsair attendent à l'aéroport de Punta Cana
580 passagers Corsair attendent à l'aéroport de Punta Cana
D'abord un rappel des faits. Le samedi 17 novembre 2012, 580 passagers du vol SS939 de Corsair International (ancien Corsair Fly, changement en 2012) embarque dans le Boeing 747. Un incendent de manipulation de passerelle passager endommage la carlingue et immobilise pour des raisons de sécurité l'appareil. Il ne faudra pas moins de 4 jours à la compagnie aérienne Corsair International épaulé par le tour operator Marmara pour rapatrier la totalité de leurs clients. 4 jours d'attente, de manque d'informations et de gestion sur place.

Si j'insiste par le biais d'Atout Guadeloupe et de mes autres médias sur ce sujet (et si aujourd'hui sort une interview en guest blogging de Philippe Granger que vous connaissez peut être comme le gérant actuel du Verger de Sainte Anne mais dont vous connaissez peut être moins les connaissances en aéronautiques civiles ...) c'est pour une double raison :
1- Abandonner des passagers 4 jours en terre étrangère pour une compagnie aérienne devrait avoir plsu de conséquences qu' une minute dans un JT
2- Les packs séjour low cost montrent aujourd'hui un de leur visage, j'attire donc l'attention de tous les voyageurs sur le bon sens qui devrait être leur lorsqu'ils réservent un séjour all inclusive à 700 euros dans la Caraïbe, c'est qu'il y a des services qui vont disparaitre (là c'était carrement l'avion qui a disparu) 

Chacun le sait, je ne suis pas pour un tourisme de masse dans les îles des Antilles et encore moins pour les voyages de dumpés sociaux.

Les îles ne sont pas des espaces assez importants pour encaisser le tourisme de masse, c'est une question écologique et biologique (et même un peu ethnologique au moins socialen ce qui conerne le côté humain, volet uniquement intégré dans l'équation par l'écotourisme)
Et la République Dominicaine a beosin de tout sauf de tourisme et n'allez pas me dire que cela aide le peuple parce qu'il ne touche rien de cette mâne, un coup d'oeil de l'autre côté de votre hôtel 4 étoiles grillagés et protégés par de la sécurité en arme auru dû vous en persuader.

Enfin, je comprend mal comment on peut critiquer les entreprises françaises qui partent en Europe de l'est au mieux,, en Chine au pire pour faire construire leurs produits quand on part soit même profiter du dumping social dans un pays qui jouxte Haïti, le pays le plus pauvre du monde !

Je vais fermer la parenthèse aujourd'hui sur cette affaire mais ne manquerai pas de souligner quand une internationale (proche de la Guadeloupe, Corsair International en assure les navettes Paris-Pointe à Pitre) ne fait pas son travail et devoir envers ses clients.

Rédigé par Sébastien Sabattini le Lundi 19 Novembre 2012 à 11:58 | Commentaires (0)