Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Volcanisme et Soufrière en Guadeloupe

A quand le réveil de la ''Vieille Dame''?


Rédigé le Mercredi 13 Janvier 2010 à 11:48 commentaire(s)
Lu 29104 fois

Laissez la dormir, elle est est âgée notre Soufrière mais bien en vie, quand elle se réveillera, la Guadeloupe sera bien embarrassée!


 

Hébergement et Location

Découvrez Toutes nos offres de locations et d' hébergements touristiques

Location Guadeloupe

 

Réservez un billet d'avion

Réservez votre billet d'avion grâce à notre comparateur de prix

Avion Guadeloupe

 

Location de voiture

Faire une location de voiture pour vos vacances en Guadeloupe

Location voiture Guadeloupe


Nous serons déjà prévenu, quand la Soufrière explosera de nouveau!

La Soufrière dort
La Soufrière dort
Les anciens en Guadeloupe, se souviennent du remue ménage qu'a causée en Guadeloupe, l'éruption de la Soufrière avec la polémique entre Haroun Tazzief et Claude Allègre, qui préconisait le déplacement de toute la population de Saint claude et Basse - Terre au contraire de Haroun Tazieff qui certifiait qu'il n'y aurait pas d'explosion et de danger pour la population. Le préfet de l'époque, préféra écouter Claude allègre par précaution, il ordonna l'évacuation! Haroun Tazieff avait eu raison, la Soufrière n'explosa point!
76.000 personnes, se retrouvèrent au même moment, presque toutes en Grande Terre, ce qui engendra des gros problèmes de logements!

C'est en 1950 que la Soufrière commencera à être sérieusement observée avec l'implantation d'un laboratoire de physique du globe dans la ville de Saint Claude. C'est grâce à ce laboratoire, équipé de deux sismographes, que l'éruption de la Soufrière fut détectée à temps!
En 1989, un observatoire encore plus moderne fut construit dans la commune de Gourbeyre à une dizaine de kilomètres du volcan, avec trois importantes missions:

Surveillance de l'activité volcanique de la Soufrière
Surveillance de la sismicité régionale
Participation aux travaux de recherches


Les scientifiques, pensent qu'une éruption phréatique aurait eu lieu à 100 ans près vers 1440?


La Soufrière en 1976
La Soufrière en 1976

La Soufrière est l'un des 9 volcans actifs de la Caraïbe!

La Soufrière n'est pas seule sur la chaine volcanique Caraïbe, en effet, d'autres l'accompagnent, le Carmichaèl, le Nez Cassé, l'Echelle, la Citerne, la Madeleine......la Soufrière est l'un des neuf volcans actifs des Petites Antilles.

La Soufrière culmine à 1467 mètes d'altitude, c'est un volcan de type ''Gris'', ses coordonnées géographiques sont: 16°3' Nord et 61°40 Ouest
La Soufrière a un dôme avec un creux de 900 mètres de diamètre, il n'y a pas de cratère suivant les termes généralement employés par les scientifiques. Il existe pourtant des trous d'où sortent des nuées de vapeurs aux senteurs de soufre. De type ''Péléen'', (explosif à nuées ardentes), il serait assez récent pour l'âge d'un volcan, à peu près 200.000 ans? La sourière est le seul volcan actif en Guadeloupe depuis 10.000 ans!

François Beauducel, directeur sortant de l'Observatoire, déclare:<< La Soufrière reste en éveil, sa destinée est nécessairement l'éruption>>!

En haut du mont Houelmon, trône en altitude, une énorme tour de contrôle, qui renseigne pratiquement à chaque seconde, les scientifique sur le comportement de la soufrière, déformations du sol, courants électriques variables. La Soufrière est l'un des volcans les mieux surveillés au monde!

Webcam de la Soufrière en temps réel

WEBCAM GUADELOUPE

La webcam du volcan la Soufrière en Guadeloupe

La Soufrière de Guadeloupe est un des volcans actifs les mieux surveillés (Observatoire Volcanologique et Sismologique de la Guadeloupe-IPGP). Depuis une dizaine d'années l'Observatoire Volcanologique et Sismologique de Guadeloupe (OVSG-IPGP) enregistre une augmentation modérée mais progressive de la sismicité volcanique et de l'activité fumerollienne au sommet avec un dégazage acide riche en vapeurs d'acide chlorhydrique ayant entraîné un dépérissement de la végétation sommitale (Bilan mensuel de l'activité, OVSG-IPGP).


A lire sur le sujet



Jean-Jacques coudiere