Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Un dinosaure chinois pourrait être un ancêtre des oiseaux

155 millions d'aventure pour les oiseaux


Rédigé le Jeudi 18 Juin 2009 à 06:37 | 0 commentaire(s)
Lu 3280 fois

La découverte en Chine d'un dinosaure vieux de 155 millions d'années pourrait expliquer la mystérieuse origine de l'apparition des ailes des oiseaux, selon une étude publiée dans la revue Nature.


Limusaurus inextricabilis

Un dinosaure chinois pourrait être un ancêtre des oiseaux
La découverte en Chine d'un dinosaure vieux de 155 millions d'années pourrait expliquer la mystérieuse origine de l'apparition des ailes des oiseaux, selon une étude publiée dans la revue Nature.


L'équipe du professeur Xing Xu, qui a déjà bon nombre de surprenantes découvertes à son actif, redonne avec Limusaurus inextricabilis, ou saurien ne parvenant pas à s'extraire de la boue, du crédit à la théorie selon laquelle certains dinosaures sont les ancêtres des oiseaux.

Ce cératosaure herbivore, découvert dans la formation jurassique de Shishugou dans le bassin du Junggar (ouest de la Chine), fait partie du sous-ordre des théropodes, les dinosaures se tenant sur leurs pattes arrières et en général carnivores.

Selon la théorie en vogue il y a plus de dix ans, les oiseaux ont développé leurs ailes à partir des membres antérieurs des petits théropodes. Parmi eux, le plus ancien connu est l'Archéopteryx, vieux d'environ 150 millions d'années.

Mais la mise en évidence du développement embryonnaire des oiseaux avait battu cette théorie en brèche à la fin des années 1990.

Les doigts les plus développés des théropodes correspondent en effet au pouce, à l'index et au majeur tandis que chez les embryons d'oiseaux, les cinq doigts commencent à se former, mais ceux qui se développent pour donner les ailes sont l'index, le majeur et l'annulaire.

Certains paléontologues en avaient conclu qu'il était impossible que les ailes des oiseaux se soient développées à partir des mains des théropodes.

Mais chez Limusaurus inextricabilis, le pouce est très réduit, tandis que l'index, le majeur et l'annulaire sont très développés.

Selon le professeur Xu, de l'Institut de paléontologie des vertébrés et de paléoanthropologie de Pékin, ce cératosaure pourrait donc représenter une étape intermédiaire de l'évolution entre les dinosaures et les premiers oiseaux.


Source RTB F Belgique


JEAN JACQUES COUDIERE