Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Un bon bilan pour le parc national de la Guadeloupe!


Rédigé le Dimanche 20 Janvier 2008 à 10:30 commentaire(s)
Lu 5695 fois

La biodiversité, le savoir faire des guadeloupéens sur la préservation et la valorisation du parc national guadeloupéen!


L'écotourisme en Guadeloupe.

La baie des Saintes
La baie des Saintes
Le parc national aura 20 ans en février 2009, Les travaux nécessaires à une bonne activité touristique s'accélèrent, en particulier l'aménagement de la route de la Traversée, commencé en 2006!

L'amélioration des sites, la mise en valeur des pistes de randonnées, la création de nouveaux sites sur la Basse Terre et le grand cul de sac marin seront tous gérés par le parc national de Guadeloupe !

Ferdy Louisy président du parc national et Denis Girou le directeur, ont la vocation de sensibiliser la jeunesse à leur environnement. Ils veulent également renforcer le partenariat avec les collectivités et poursuivre l'immense chantier commencé en 2007 en coopération avec 21 communes de la Guadeloupe!

Le parc national de Guadeloupe.

La mangrove grand cul de sac marin
La mangrove grand cul de sac marin
Le parc naturel de Guadeloupe, première dénomination du parc national, a été crée en 1970 par le Conseil Général de Guadeloupe, piloté et gèré par l'ONF. En 1977, l'idée de le transformer en parc national a été formulée, mais ce n'est qu'en 1989, que cela a été réalisé! A contrario, la réserve du Grand Cul de Sac marin avait été crée en 1987, puis rattachée ensuite au parc national.

Depuis 1992, la zone centrale du parc, le grand cul de sac marin font parties de la réserve de biosphère de l'archipel de Guadeloupe, agrée par l'UNESCO, concédant de fait au parc la reconnaissance internationale!

Le parc national guadeloupéen et son espace personnel!

Les Mamelles au coucher du soleil
Les Mamelles au coucher du soleil
Premier parc national des DOM, le parc national guadeloupéen est aujourd'hui accompagné par les parcs nationaux de la Réunion et du parc amazonien de la Guyane.

L'espace du parc national guadeloupéen est considérable avec 17.300 hectares, environ 10% de tout le territoire de l'archipel et d'une zone périphérique de 16.200 hectares! La zone centrale comprend les 2/3 de la forêt tropicale de la Basse - Terre, en englobant les parties hautes du massif montagneux à partir de 250 à 300 mètres, sans oublier la réserve naturelle du grand cul de Sac marin, terreste, (1.600 hectares) et marine, (2.100 hectares).

Les communes de Vieux Habitants, Bouillante, Pointe Noire, le Lamentin, Petit bourg, Goyave, Capesterre Belle Eau, Trois Rivières, Gourbeyre, Saint Claude et Baillif, sont toutes sur le territoire du parc national guadeloupéen! Les massifs montagneux varient entre 768 mètres, le massif des Mamelles à 1.467 mètres pour la Souffrière, en passant par le Grand Sans toucher, 1.354 mètres et L'Echelle à 1.397 mètres!

La cascades aux écrevisses, le chouchou des touristes avec l'accès aux handicapés!

La Cascade aux écrevisses
La Cascade aux écrevisses
Les handicapés seraient ils devenus une valeur marchande? A croire les nombreux commentaires qui circulent en ce moment, les handi - touristes, intéressent bougement les aménageurs du parc national guadeloupéen. Ferdy Louisy le président du parc national guadeloupéen déclarait il y a peu à France - antilles:<< le travail entamé dans le parc, permettra de mettre en valeur l'Handi -tourisme , le parc doit être une valeur d'exemple et doit tout mettre en oeuvre pour permettre l'accès aux handicapés dans les différents sites touristiques>>. Tout ceci devrait rapporter des devises supplémentaires au parc national!

La Cascade aux écrevisses en est l'exemple type, rendue accessible à tous les handicapés, ce site attire déjà de nombreuses personnes à mobilité réduite!

Voir notre article sur la cascade aux écrevisses

Les animaux du parc national guadeloupéen.

La chauve souris chiriderme extrèmement rare.
La chauve souris chiriderme extrèmement rare.
Ils sont peu nombreux, jusqu'à une période récente, la chasse était autorisée avec les abus qu'elle génère, disparition des perruches, des perroquets, etc...!

Néammoins l'on trouve encore la mascote de la Guadeloupe, le RACOON, la mangouste qui serait d'origine des Indes, l'agouti, en voie de disparition et deux espèces rares et protégées de chauve souris.
Les oiseaux sont beaucoup plus nombreux, l'on trouve des oiseaux mouches, des frégates, des grives, des perdrix, des ramiers, des moucherolles, des pélicans, des tapeurs, etc....


Jean-Jacques coudiere