Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
Guide de Guadeloupe

Tempête tropicale Emily passe la Guadeloupe et se dirige vers Haiti


Rédigé le Mercredi 3 Août 2011 à 05:15 commentaire(s)
Lu 3394 fois

Lundi 1er août les effets de la tempête tropical Emily s'est fait sentir en Guadeloupe mais c'est la Martinique qui a du renforcer son niveau d'alerte cyclonique à rouge pour un passage le mardi 2 août. Aujourd'hui, après avoir causée des inondations, des éboulements, beaucoup de dégâts matériels, c'est un mort que l'on pleure en Martinique, électrocuté par la montée des eaux. La tempêtes Emily se renforce et se dirige vers Haiti et la République Dominicaine


Tempête Emily en Guadeloupe

Tempête tropicale Emily passe la Guadeloupe et se dirige vers Haiti
Mardi 2 août la Guadeloupe est en alerte jaune depuis 24 heures déjà et s'attend à de forte précipitations et peut être même des éboulements dans les endroits sensibles comme les mamelles.
La Guadeloupe après avoir passé quelques heures en niveau orange et revenu en jaune, les dégats matériels sont importants. C'est la première grosse expérience de cyclone en Guadeloupe pour les touristes ici, la tempête tropical étant le prémice à l'ouragan mais heureusement sans perte humaine pour la Guadeloupe.

Tempête Emily en Martinique

La Martinique est passé en niveau rouge dans la journée du mardi 2 août et la force de la tempête Emily s'est fait sentir tout d'abord en étant responsable du décès d'une personne de 62 ans électrocutée, dans le quartier populaire Volga de Fort-de-France mais aussi dans des dégâts matériels importants avec éboulements et inondations de maisons et de routes comme à Morne Calebasse où un glissement de terrain est visible.

Trajectoire tempête Emily Caraïbe
Trajectoire tempête Emily Caraïbe

Tempête Emily en Haiti et République Dominicaine

La tempête Emily se dirige maintenant vers Haiti et la république Dominicaine.
Haiti est toujours dans une situation précaire après le tremblement de terre de janvier 2010, la tempête Emily atteindra ses côtes par le sud mercredi soir. Le pays est placé en alerte rouge et ce sont bien sûr les réfugiés dans les camps qui sont en danger immédiat. Les autorités ont demandées à la population d'évacuer les zones à risques mais pour allez où ?


Sébastien Sabattini