Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Scandale des petits loyers : aprés la droite, la gauche

Jean-Pierre CHEVENEMENT accroché à son tour !


Rédigé le Dimanche 23 Décembre 2007 à 10:05 | 0 commentaire(s)
Lu 6800 fois

Mais ce n'est pas le seul, une fournée de pas moins de 6 socialistes ou partisans profitent de conditions du logement de plus pauvre qu'eux. Un ancien candidat à la présidentielle, des sénateurs, des élus d'arondissement, la fille d'un ancien ministre, un ancien danseur étoile, des amis très "politiques" et même des responsables d'attribution sont installés dans des appartements du parc HLM de Paris. Au nom de quoi ?


Jean Paul BOLUFER
Jean Paul BOLUFER

Jean Paul BOLUFER, UMP

LE DIRECTEUR DE CABINET DU MINISTERE DU LOGEMENT A DEMISSIONNE, APRES LES REVELATIONS SUR LES CONDITIONS PREFERENTIELLES DE SON APPARTEMENT...

Effectivement, voilà ce qui arrive à Jean Paul BOLUFER, ancien directeur de cabinet du Ministère du Loement et de la Ville que dirige à ce jour Christine BOUTIN... Celui a donc été contraint à demander sa démission au lendemain de la publication d'un article du "Canard Enchaîné", révélant que celui ci était logé par la Ville de Paris pour un loyer très inférieur au prix du marché.

Avant de devenir directeur de cabinet de Christine BOUTIN, il était avant tout un ancien collaborateur de Jacques CHIRAC à l'hôtel de Ville, vivait depuis 1981 dans un appartement de 190 mètres carrés de la ville de Paris, dans le quartier de Port Royal, pour un loyer de seulement 6,30 euros le mètre carré, très éloigné du prix du marché, situé entre 20 et 30 euros.

"Il S'AGISSAIT D'UNE DECISION QUI S'IMPOSAIT", a commencé François FILLON, Premier Ministre, après l'annonce de la décision.


Jean pierre Chevenement
Jean pierre Chevenement

Jean-Pierre Chevènement

Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre, installé depuis plus de 20 ans rue Descartes : 5 pièces pour moins de 1500 euros, soit une économie de 2000 euros par rapport au prix du marché.

Gérard Branly, ancien directeur de cabinet du préfet de Paris PS

Gérard Branly, ancien directeur de cabinet du préfet de Paris (à ce titre en charge de l'attribution de logements sociaux) occupe un 5 pièces rue de la Montagne Sainte Geneviève : 1000 euros au lieu des 3500 euros du marché.

valerie lang
valerie lang

Valérie Lang, fille de Jack Lang

Valérie Lang, fille de l'ancien ministre, et son conjoint (Stanislas Nordey, fils du cinéaste Jean-Pierre Mocky), sont locataires d'un cinq pièces rue Jean-Baptiste-Pigalle : 1200 euros mensuels, contre 1 600 à 2 000 euros par mois, selon la surface, pour un cinq pièces dans le quartier.

Très engagé aux côtés des sans-papiers, le couple pourrait leur donner des tuyaux pour se loger à Paris.

Franck Chaumont et l'association Ni Putes Ni Soumises

Chargé de communication de Ni Putes Ni Soumises, Franck Chaumont s'est vu réserver un logement dans le XIème arrondissement. Poursuivie pour loyers impayés, l'association Ni Putes Ni Soumises avait auparavant obtenu de Bertrand Delanoë un local de l'office HLM ("le bien-nommé OPAC", comme disait le maire de Paris lorsqu'il était dans l'opposition) pour en faire son siège. Une façon comme une autre d'échapper à "l'enfer des banlieues" que dépeint volontiers Ni Putes Ni Soumises dans les médias.

Scandale des petits loyers : aprés la droite, la gauche

David Assouline, ancien leader gauchiste devenu sénateur socialiste de Paris

David Assouline, ancien leader gauchiste devenu sénateur socialiste de Paris après avoir été l'adjoint de Bertrand Delanoë à la vie étudiante de 2001 à 2005 : 90 mètres carrés avec terrasse pour moins de 1500 euros, passage de la Duée, dans le XIXème arrondissement

Marie-France Ruggiéri, sœur du directeur de cabinet du maire socialiste du 13ème

Jean Desessard Marie-France Ruggiéri, sœur du directeur de cabinet du maire socialiste du 13ème arrondissement : 2 pièces avenue de Choisy pour moins de 500 euros.

Scandale des petits loyers : aprés la droite, la gauche

Jean Desessard, sénateur (Verts) de Paris

Jean Desessard, sénateur (Verts) de Paris rattaché au Groupe Socialiste : HLM à 1500 euros rue du Colonel-Dominé.

Gageons que ces dénonciations ne sont que les arbres qui cachent la forêt. Il est donc temps de lancer une vaste opération "bail propre" au sein du parc HLM de la Ville de Paris. Cela passe notamment par la publication de la liste des locataires installés dans les logements sociaux de la capitale et d'une étude au cas par cas de leur situation personnelle visant à s'assurer qu'ils répondent bien aux critères d'attribution d'un logement social. Le maire de Paris, qui avait pris des engagements forts sur l'attribution des logements sociaux pendant sa campagne de 2001, doit la vérité à ses administrés et aux 109.000 personnes inscrites sur la liste d'attente pour l'obtention d'un logement social.


sébastien sabattini