Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Route de l'équateur : Région Guadeloupe reprend la main


Rédigé le Mercredi 25 Avril 2007 à 10:35 commentaire(s)
Lu 2488 fois

.....En un mot, Région Guadeloupe fait depuis le départ une très forte impression dans les rangs de ses adversaires, qui comptent pourtant des marins au sommet de leur art.....


region guadeloupe
region guadeloupe
Le Jumbo 40, Région Guadeloupe co-skippé par le guadeloupéen Fiston et le normand Lepesqueux épaulés par le second normand du bord, Stan Maslard a bien résisté lundi et mardi aux assauts du Pogo 40 Nouvelle Espérance - Matondo Congo, mené par Monnet et ses trois hommes d'équipage, Naudin, D'Hooghe et Vasseur.

La bataille à trois hommes contre quatre pourrait paraître déséquilibrée, mais c'est sans compter la parfaite maîtrise du bateau et de la météo de l'équipage de Région Guadeloupe. Depuis le départ, le tracé de leur route révèle un sans-faute, d'une simplicité limpide quand les autres concurrents montrent plus d'hésitation et de tâtonnements dans leur course.

En un mot, Région Guadeloupe fait depuis le départ une très forte impression dans les rangs de ses adversaires, qui comptent pourtant des marins au sommet de leur art.
Cinquante milles derrières ce premier mano à mano, un autre duel sans merci se déroule entre Sidaction CMA CGM et Centre d'accueil des mineurs de MvouMvou qui n'arrivent pas à se départager. A bord de ces deux bateaux concurrents, deux marins qui se connaissent par coeur et qui ne s'en laissent pas compter l'un par l'autre.

A savoir, dans la famille Carpentier, la Route de l'équateur compte l'oncle sur Centre d'accueil des mineurs de MvouMvou et le neveu sur Sidaction CMA CGM. Deux générations qui ne veulent rien lâcher. Patrice, l'homme d'expérience, qui tire de son immense expérience de la navigation en solitaire une aisance désarmante et Antoine, le jeune loup plein de projets, qui rêve de Transat Jacques Vabre avec son comparse et co-skipper actuel, Arnaud Aubry.

Plus en arrière, Deep Blue a refait surface tout en accusant plus de 110 milles de retard sur le leader. Du côté des deux autres équipages menés par des femmes, les Class 40 d'Anne Liardet et de Frédérique Brulé, désormais à 171 et 209 milles de Région Guadeloupe les problèmes techniques et notamment la perte de leur spi ne leur laissent pas beaucoup d'espoir de raccrocher vraiment les wagons. Hier après-midi, les conditions météo des prochaines 24h annonçaient pourtant un possible tassement de la flotte par l'avant et la possibilité pour les retardataires de revenir un peu. Mais ce phénomène ne sera pas suffisamment important pour assurer une redistribution des cartes à l'approche de Dakar, la capitale du Sénégal que les premiers devraient doubler vendredi en fin d'après-midi.

Source : www.meretmarine.com


sébastien sabattini