Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
Guide de Guadeloupe

Région Guadeloupe remporte la route de l'équateur

L'exploit d'une équipe avec Philippe FISTON


Rédigé le Samedi 12 Mai 2007 à 11:48 commentaire(s)
Lu 3342 fois

Atout Guadeloupe a suivi cette course au large de trés prés et depuis le départ, la course de Philippe Fiston pendant la route du Rhum nous ayant plus.
Bonne pioche, cette grande course au large est remarquable puisque Philippe Fiston, co-skipper de Région Guadeloupe, accède par cet exploit au statut de sportif exemplaire en étant le premier skipper noir


philipe fiston
philipe fiston

Philippe FISTON

hilippe Fiston - Né le 11 mai 1963 à Sainte Anne - Guadeloupe

Basé pendant l’année à Sainte Anne - Guadeloupe

Profession : Navigateur

Natif de Sainte-Anne en Guadeloupe, fils de marin, Philippe Fiston navigue tous les jours sur un catamaran de 25m entre les îles de l’archipel de la Guadeloupe. Il est un des rares skippers guadeloupéens à afficher un palmarès aussi éloquent : participation au Tour de France à la Voile et au National Figaro en France en Métropole, multiple champion sur Laser (Championnat Guadeloupe, Panaméricain…), divers victoires dans des compétitions de la région Caraïbe Le skipper guadeloupéen ne conçoit pas son métier sans le partager, et initie aux métiers de la mer des jeunes enfants en difficulté. Sa prestation dans la dernière Route du Rhum dans la Classe IMOCA a été très remarquée et lui a assuré une arrivée triomphale à domicile. Sa participation à La Route de l’équateur revêt une saveur particulière puisque Philippe va arriver sur la terre natale de certains de ses ancêtres.

Voir nos articles sur la route de l'équateur

Un sans faute par région guadeloupe !

Sortis en tête de Méditerranée où leur leadership n’a été contesté que quelques heures par le Deep Blue de Florence Arthaud, l’équipage Fiston/Lepesqueux/Maslard a descendu l’Atlantique sous la menace permanente de Centre d’Accueil des mineurs de MvouMvou et Nouvelle Espérance qui franchissait en tête la latitude de Dakar. Mais les options à la sortie du pot au noir, placé cette année presqu’à l’entrée du Golfe de Guinée ont commencé à semer le trouble dans les classements.

Ce dernier tiers de la course s’est en effet disputé dans des conditions très éprouvantes pour les nerfs et le physique des concurrents, avec ses sautes d’humeur météo permanentes, où les coups de chien et les calmes plats se sont enchaînés sans logique apparente. Il aura fallu toute la concentration et la détermination de l’équipage de Région Guadeloupe pour sortir vainqueur de ce champ de mines, d’autant que les attaques de Florence Arthaud lors de ces trois derniers jours de course lui ont donné des sueurs froides.

C’est donc un sans faute pour cet équipage constitué de deux normands, Lepesqueux et Maslard, et d’un Guadeloupéen « natif » comme il aime à le souligner, Philippe Fiston, et qui n’avait eu que quelques jours pour se préparer à cette course de fond de près de 27 jours.

L’une des clés de cette réussite est la parfaite connaissance du bateau par son co-skipper Marc Lepesqueux qui venait d’achever la Route du Rhum sur ce véloce Class 40. Une maîtrise, complétée par le talent incontestable du Ministe Stanislard Maslard et la combativité de l’autre co-skipper Philippe Fiston, également ancien concurrent de la Route du Rhum 2006. Cette conjugaison de talents, de qualités humaines et de connaissances techniques a permis à ce trio de vaincre des équipages redoutables menés entre autres par Florence Arthaud, Patrice Carpentier, Philippe Monnet ou encore Anne Liardet.


sébastien sabattini