Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
Guide de Guadeloupe

Référendum de Basse Terre : pour ou contre aider les plus démunis de nos compatriotes guadeloupéens ?


Rédigé le Vendredi 22 Juillet 2011 à 04:09 commentaire(s)
Lu 1554 fois

Ce n'est pas de cette façon que le référendum de dimanche sera posé aux habitants de Basse Terre mais au contraire, sous le joug de Lucette Michaux Chevry, pour ou contre l’implantation sur le territoire de la Commune de Basse-Terre, de nouveaux Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (structure destiné à l’accueil de nuit des personnes en situation de déshérence, ou de rupture sociale, sortant de prison, d’hôpital psychiatrique, toxicomanes, SDF… )


Pour ou contre aider les plus pauvres d'entre nous ?
Pour ou contre aider les plus pauvres d'entre nous ?
Nos sociétés fabriquent des déhérités, des personnes comme vous et moi dont la vie a basculée dans les profonds marasmes sociétaux.

Cette tranche de population guadeloupéenne ne vote pas, autant dire qu'elle cumule tous les discredits à une époque où la politique devient violence.

Cette tranche de la population guadeloupéenne ne crie pas parce qu'elle n'est plus entendue, n'en à plus la force ou n'y voit pas d'interêt tant nos coeurs se détournent de ce qui lui fait peur.

Mais c'est un devoir pour nous tous de faire le maximum pour aimer notre prochain comme nous même. Ce commandement divin est aussi un acte de bon sens.

Cet état suppose de chasser l'égoîsme et le souci exclusif de soi laissant disparaitre notre amour propre dans une universalité plus générale de nos sentiments.
Nous exigeons la reciprocité, ce que je veux pour moi, je le veux pour toi aussi et inversement afin d'obetnir une égalité idéale des devoirs envers les autres et des devoirs envers soi.

Il fût un temps où l'illégalité entre les Hommes en Guadeloupe était marquée à grands coups de fouets....

Aujourd'hui Lucette Michaux Chevry souhaite chasser les plus démunis des guadeloupéens de sa ville alors :
  1. Que des médecins et spécialistes lui démontrent que cela ne réglera pas les problèmes d'insécurité dans les rues
  2. Que des structures d'insertion financées par l'Etat peuvent mettre en place des outils pour faire en sorte que l'égalité entre les hommes ne soit pas un vain mot, que notre charité et générosité de soit pas sacrifiée sur l'hotel du dévelopement touristique d'une région.

Habitant de Basse Terre soyez POUR l'insertion sociale des plus démunis des guadeloupéens !
.


Sébastien Sabattini