Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
Guide de Guadeloupe

Protection environnement guadeloupe

la réserve de biosphère de la Guadeloupe


Rédigé le Mercredi 11 Juin 2008 à 07:01 | 1 commentaire(s)
Lu 5084 fois

Les Réserves de la Biosphère ont été créées en 1974 et c'est en 1992 que l'UNESCO a désigné la Réserve de la Biosphère de l'Archipel de la Guadeloupe. Une reconnaissance essentielle pour les environnements naturels et humains


Forêt tropicale de Guadeloupe : biosphère de l'UNESCO
Forêt tropicale de Guadeloupe : biosphère de l'UNESCO
400 réserves de biosphère réparties dans 85 pays

Protection environnement guadeloupe : la réserve de biosphère de la Guadeloupe
Les Réserves de la Biosphère ont été conçues pour répondre à une question essentielle et très actuelle: « comment concilier la conservation de la diversité biologique, la recherche d'un développement économique et social harmonieux, et le maintien des valeurs culturelles associées ? » A ce jour, elles sont plus de 400 réparties dans 85 pays, constituant un réseau international favoris les échanges humains, d'informations, d'expériences.

La réserve de biosphère de Guadeloupe

Comme toute Réserve de la Biosphère, celle de Guadeloupe remplit des fonctions complémentaires : contribuer à la conservation des écosystèmes, des paysages, des espèces, et de la variabilité génétique ; encourager un développement économique respectueux de la nature et des cultures locales ; mettre en place un appui logistique pour la recherche et la surveillance de l'environnement ; encourager la formation; favoriser l'implication des populations dans les décisions qui concernent leur région. En Guadeloupe, la création de la Réserve de la Biosphère a reposé sur l'existence des espaces protégés de grande taille et de grande qualité environnementale et c'est à l'établissement Parc national que la gestion et l'animation de la Réserve ont été confiées.

La réserve de Biosphère expliquée

Son découpage en zones correspond à ses fonctions complémentaires.Sa partie centrale comprend: les parties de la forêt tropicale humide -classées Parc National depuis 1989-, la Réserve Naturelle du Grand cul-de-sac Marin créée en 1987, soit un ensemble de près de 40 000 hectares. Sa zone tampon représente quelque 15 000 hectares. Elle est constituée de la forêt départementale - non classée Parc National-, des domaines publics, maritimes et terrestres composés de mangroves. Sa zone de transition -environ 31 000 hectares- comprend la zone périphérique du Parc National, la périphérie côtière et le lagon de la baie du Grand cul-de-sac Marin.

Source tiré du site http://www.terredavenir.org

Autorisation de droits de publication de la part de http://www.terredavenir.org que nous remercions évidemment.

http://www.terredavenir.org
Environnement guadeloupe et développement durable, toute l'information avec environnement-guadeloupe.com, portail d'informations sur l'environnement en Guadeloupe : les actions, les dossiers, les acteurs pour préserver l'environnement, la santé et aider aux respect de l'environnement



Mariane AIMAR de Terre d'Avenir