Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Prix de l'humour politique

Ce n'est que de l'humour


Rédigé le Lundi 24 Décembre 2007 à 07:49 commentaire(s)
Lu 3537 fois

Suite à la blague de DANHAN et au vue de sa transformation en affaire, nous souhaitons détendre l'atmosphère par le compte rendu des prix de l'humour politique. A partir de 1988, un "prix de l'humour politique" est décerné par le Club de l'humour politique, fondé par la conseillère de Paris Jacqueline Nebout. Il "récompense" divers politiciens français ayant prononcé la phrase la plus drôle de l’année, qu’il s’agisse indistinctement d’humour volontaire ou involontaire. La remise de ce prix s'interrompt en 1997, avant de reprendre après l'élection présidentielle de 2002 sous l'égide du Press Club de France et la présidence du journaliste Jean Miot. Dès lors, ce prix est rebaptisé "prix Press Club, humour et politique".


Patrick Devedjian
Patrick Devedjian

2007 : vainqueur Patrick Devedjian

"Je suis pour un gouvernement d'ouverture, y compris aux Sarkozistes, c'est tout dire" (Patrick Devedjian)


Parmi les nominés :

  • "Je suis peut-être nul, mais le ministre, c'est moi" (Pascal Clément)
  • "Montfermeil" (Jean-Marie Le Pen, répondant à la question : Si vous êtes élu Président, quel sera votre premier voyage à l'étranger ?)
  • "Qui vient sur la grande muraille, conquiert la bravitude" (Ségolène Royal)
  • "Si je suis élu, rien ne changera en France". (François Bayrou - contesté)
  • "Hollande propose des Assises de la Gauche. Pourquoi des Assises ? La correctionnelle suffirait".(Jean-Pierre Chevènement)

Ségolène Royal
Ségolène Royal

2006 : vainqueur Ségolène Royal

"Même quand je ne dis rien, cela fait du bruit" (Ségolène Royal)


Parmi les nominés :

  • "Le pétrole est une ressource inépuisable qui va se faire de plus en plus rare" (Dominique de Villepin)
  • "Ségolène, elle séduit au loin et irrite au près" (Jean-Pierre Raffarin, sur Ségolène Royal)
  • "Le Hamas a voulu faire une croix sur Israël" (Philippe Douste-Blazy, ministre des Affaires étrangères)
  • "Ils vont s'apercevoir que je suis assez con pour aller jusqu'au bout" (Dominique de Villepin, en pleine crise du CPE)
  • "Je préfère dire voici mon projet que mon projet c'est Voici" (Laurent Fabius à propos de Ségolène Royal, lors d'une interview accordée à l'Express, le 24 aout 2006)
  • "C'est la première fois qu'un déserteur passe ses troupes en revue" (Pascal Terrasse à propos de Lionel Jospin)
  • "Les coupures de presse sont celles qui cicatrisent le plus vite" (Patrick Devedjian
)

Edgar FAURE
Edgar FAURE

de 1988 à 2005

1988 : "Quand le moment est venu, l'heure est arrivée" (Raymond Barre)
1989 : "Saint Louis rendait la justice sous un chêne. Pierre Arpaillange la rend comme un gland" (André Santini)
1990 : En 1974, les Français voulaient un jeune : ils ont eu Giscard. En 1995, ils voudront un vieux : ils auront Giscard" (Philippe Séguin)
1992 : "[Je suis un]Breton d'après la marée noire" (Kofi Yamgnane, maire d'origine africaine de Saint-Coulitz, dans le Finistère).
1993 : "Les socialistes aiment tellement les pauvres qu'ils en fabriquent" (Jacques Godfrain)
1994 : "Les assises, c'est un peu dur pour le PS, la correctionnelle aurait suffi" (Jean-Pierre Chevènement, à propos d'un congrès du Parti Socialiste)
1995 : "Avec Delors, les socialistes passent de Léon Blum à Léon XIII" (Philippe Séguin)
1996 : Alain Juppé voulait un gouvernement ramassé, il n'est pas loin de l'avoir" (André Santini)
1997 : La meilleure façon de résoudre le chômage, c'est de travailler" (Raymond Barre)
1998 : "J'ai été avocat pendant 28 ans et Garde des Sceaux pendant 28 jours. Si je suis le seul ministre de la Justice à ne pas avoir commis d'erreur, c'est parce que je n'ai pas eu le temps" (Michel Crépeau)
2003 : "Villepin fait tout, je fais le reste" (Renaud Muselier)
2004 : "Je n’imagine pas un instant cette île séparée du continent" (Jean-Louis Debré à propos de la Corse)
2005 : "C’est une bonne idée d’avoir choisi le référendum, à condition que la réponse soit oui" V G d'Estaing sur la constitution européenne

Mais, personnellement nous avons un faible pour Edgar FAURE, plusieurs fois ministre, président du Conseil et président de l'Assemblée, pour sa phrase :

"Voici que s'avance l'immobilisme et, nous ne savons pas comment l'arrêter"



sébastien sabattini