Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Patate douce

Pour notre santé , mangeons la patate douce


Rédigé le Mercredi 22 Décembre 2010 à 11:39 commentaire(s)
Lu 9031 fois

La réhabilitation de la patate douce est indispensable en Guadeloupe, cette tubercule fort utilisée en tan lontan a pratiquement disparue de nos tables!


Le retour de la patate douce sur nos tables?

La patate douce
La patate douce
La patate douce souffre du désintéressement de la poulation envers un produit qui était consommé en Guadeloupe depuis des lustres, l'affaire du chlordécone n'arrange pas ses affaires! Cette affaire a fait un mal considérable aux "racines" guadeloupéennes. Les guadeloupéens sont entrés dans le monde ''du meilleur ailleurs'', tout ce qui vient des autres pays est obligatoirement meilleur! Pourtant la patate douce est un légume qui se mange, rappellent les anciens, en gratins, en frites, en tartes en gateaux etc...

Les docteurs, ne manquent pas de désigner la patate douce comme un tubercule à index glycémique bas, elle est deux fois moins chargée en sucre que la pomme de terre, (dixit Henry Joseph docteur en pharmacie et spécialiste des plantes médécinales et aromatiques)!
En fait la patate douce devrait être consommée beaucoup plus qu'elle ne l'est actuellement en Guadeloupe. Les cantines, les foyers, les hôpitaux devraient en faire consommer beaucoup plus, compte tenu de l'importance du diabète en Guadeloupe. En effet, 6% des guadeloupéens sont obèses et sont atteints de diabète. Nous avons perdu en Guadeloupe, l'habitude de consommer nos propres produits cultivés sur l'archipel. Il est de notoriété publique, qu'actuellement en Guadeloupe, 80% des aliments sont raffinés et importés d'Europe, avec un taux ahurissant de l'index glycémique, comme le riz pré cuit, le pain blanc, les sodas, les sucreries etc....

Il faudrait rapidement réagir contre cet état de fait, ''SA KI TAN NOU PA BON''! Les vieilles idées de grand maman ont encore beaucoup de force auprès des guadeloupéens. Certains fruits ne sont pas bons à manger, ils donneraient des vers? Les concombres font mal ainsi que la banane ou l'ananas, quand il fait chaud? Les mangues donneraient de la bile, la sapotille la blénnorragie? Légendes urbaines favorisant les importations de telles matières, les mamans nourrissent leurs petits à coups de petits pots local, depuis la nuit des temps et, ampiriquement, rien de tout cela n'est vérifié! Si cela continue, les jeunes guadeloupéens, ne connaîtront plus les fruits de l'archipel !


Jean-Jacques coudiere