Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Ou en est la Guadeloupe, fin ou poursuite de la grève ?

Les gros patrons refusent toujours l'accord


Rédigé le Dimanche 1 Mars 2009 à 01:57 | 0 commentaire(s)
Lu 1948 fois

Le Medef, la CGPME et six autres organisations représentant des secteurs-clé (transports, tourisme, industrie, BTP) refusent toujours l'accord intervenu sur la hausse de 200 euros.


Photographe : Lionel Bonaventure AFP :: Elie Domota annonce la signature d'un accord, le 27 février 2009 à Pointe-à-Pitrea
Photographe : Lionel Bonaventure AFP :: Elie Domota annonce la signature d'un accord, le 27 février 2009 à Pointe-à-Pitrea

Les gros patrons rejettent toujours l'accord signé.

Nicolas Desforges, préfet de Guadeloupe, rappelle que la poursuite de la grève serait ''autodestructive', il pense que la majorité des revendications a été obtenue. Les 200 euros d'augmentation point essentiel sur lequel se battait le LKP a été satisfait.


Le Medef, la CGPME et six autres organisations représentant des secteurs-clé (transports, tourisme, industrie, BTP) refusent toujours l'accord intervenu sur la hausse de 200 euros.

Elie Domota, leader du LKP, a annoncé son intention de demander au ministère du Travail, d'étendre à toutes les entreprises de Guadeloupe l'application de l'accord conclu entre le LKP et les petites organisations patronales.

De son côté, Willy Angèle déclare: Je ne peux pas concevoir que l'on puisse nous imposer d'appliquer un accord qui ne concerne même pas 5% des salariés de l'île".Willy Angèle le patron des patrons guadeloupéens demande de négocier un autre accord interprofessionnel "sur une base majoritaire", nous sommes au maximum de ce que nous pouvons faire compte tenu de la réalité économique des entreprises guadeloupéennes.

Un peu partout dans l'île, il semblerait que les commerces commencent à lever leurs rideaux , serait - ce le retour à la normalité?


Source AFP



Jean-Jacques coudiere