Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Nouvelles mesures approuvées par le gouvernement pour la Guadeloupe pour 2009

plus de 185 millions en 2009, 216 millions en 2010


Rédigé le Mardi 17 Février 2009 à 03:28 | 0 commentaire(s)
Lu 1851 fois

185,3 millions d'euros pour 2009 et 216 millions pour 2010 ne sont pas des mesures suffisantes pour le LKP pour stopper le mouvement de grève qui se durcit entre les forces de l' ordre et les manifestants. Levées de barrages par les CRS garde mobile, 50 interpellations, l'Etat tente de maintenir l'ordre malgré les conflits. En attendant, les politiques jouent le jeu de la chaise musicale, les extremes Gauche et repésentant de gauche arrivent en Guadeloupe, les élus locaux partent à Paris


bannière site internet UGTG
bannière site internet UGTG
Jégo a annoncé de nouvelles mesures chiffrées pour la Guadeloupe approuvé par le gouvernement, 87,8 millions d'euros, auxquels s'ajoutent 97,5 millions d'euros d'"autres mesures", selon un tableau présenté lundi 16 février par le secrétaire d'Etat à l'outre mer. Selon ce document, l'"engagement de l'Etat" pour 2009 est donc au total de 185,3 millions d'euros. Parmi les "mesures de soutien à l'économie", la principale ligne est "le soutien à l'investissement au titre de la relance" (25 millions d'euros).
Pour 2010, "l'engagement de l'Etat" sera de 216 millions d'euros, dont 118,5 millions de "nouvelles mesures". La principale ligne est "la prime de solidarité active et le revenu de solidarité active", qui figure parmi les "mesures sociales", dont le versement a été avancé en 2009. Elle est dotée de 66 millions d'euros, contre 10 millions cette année.
Nicolas Sarkozy recevrait jeudi les présidents des collectivités locales et les parlementaires des départements d'outre-mer, "afin de faire un point" sur leur situation "dans le contexte de la crise économique". hélas cela fai bien longtemps que les élus locaux ont perdu le pouvoir politique la main en Guadeloupe tout comme le prêfet dont le rôle est simplifié celui de gardien du droit de la république française.


sébastien sabattini