Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Mojito

Recette du Cocktail du Mojitos à base de rhum


Rédigé le Vendredi 23 Mai 2008 à 07:24 | 0 commentaire(s)
Lu 30560 fois

Le Mojito a fait sa place parmi les grands classiques et c'est aujourd'hui le Cocktail le plus célèbre. Cocktail élégant et cosmopolite. Pour la préparation il s'agit premièrement de travailler les feuilles de menthe, le sucre et le citron avec un pilon dans un verre haut, sans broyer la menthe


Mojito
Mojito

Ingrédients du Cocktail pour 1 personne
  • 6 cl de rhum cubain
  • 1/2 citrons verts
  • 0.5 cl de sucre
  • 7 feuilles de menthe
  • eau gazeuse (perrier)

Préparation

Préparez la recette du Cocktail Mojito directement dans le verre. Bien écraser le demi citron vert coupé en dés avec une bonne cuillère à soupe de sucre dans le verre à l'aide d'un pilon. Placez la menthe fraîche dans la préparation et pilez-la délicatemente sans la broyer. Remplir le verre à moitié de glace pilée et ajoutez le rhum. Mélangez et complétez avec de l'eau gazeuse... Voila, le Mojito est prêt.

Histoire du Mojito

Certains aiment ajouter quelques gouttes d'angostura pour relever le goût, et cela devient un Perfect Mojito.

Le Mojito a fait sa place parmi les grands classiques et c'est aujourd'hui le Cocktail le plus célèbre. Cocktail élégant et cosmopolite. Pour la préparation il s'agit premièrement de travailler les feuilles de menthe, le sucre et le citron avec un pilon dans un verre haut, sans broyer la menthe. Le Mojito devient ainsi très parfumé, légèrement sucré avec une pointe d'acidité. Les puristes insistent sur le choix de la menthe : la "hierba buena" (l'herbe du bonheur) est une variété de menthe cubaine qui permet de réaliser un Mojito exceptionnel. Il est important d'utiliser du sucre en poudre, qui permet d'abraser l'écorce du citron et la menthe afin d'en extraire toute les essences qui représentent le "sine qua non" de cette boisson.

Certaines variantes sont réalisées sans eau gazeuse et en mettant des morceaux de citron vert au fond du verre, ajoutant la menthe et du sucre de canne et pilant le tout. Une autre variante du Mojito consiste à ajouter quelques gouttes d'angostura. Mais la recette originale restera à jamais la plus noble.

L'origine du Mojito vient de Francis Drake, connu à l'époque sous le nom "El Draque" (le Dragon), qui était un celèbre pirate anglais (premier homme anglais à faire le tour du monde) et avait un repère situé à "La Isla", qui est la "Isla de la Juventud" à Cuba. Cet écumeur des mers avait incontestablement bon goût, il était séduit par ces paysages naturels restés vierges et leur quiétude. C'est cette même île de la mer des Caraïbes qui inspira Robert Louis Stevenson pour écrire "L'île au trésor".

Francis Drake, pendant son tour du monde et entre 2 pillages en 1578, y accosta et bût dans une taverne avec son équipage pour fêter leur dernier butin. Ils aimaient siroter des feuilles de menthe pilées avec de l'eau-de-vie locale (précurseur non raffiné du rhum cubain actuel) et du citron vert. Ils buvaient l'ancêtre rustique sans sucre du mojito qu'ils appelaient le "Draque" (pseudo du celèbre corsaire qui était aussi amiral et capitaine de l'équipage). La recette est restée à la "Isla" et s'est perpétuée jusqu'à se consommer régulièrement sous le nom de "Draquecito".

Bien plus tard, le règne de la mafia cubaine entre 1910 et 1920 a permis de raffiner le rhum. En 1946 "La Bodeguita del Medio" décide donc de réaliser une variante raffinée, améliorée et sucrée du "Draquecito" afin de le rendre plus accessible. Ils appelèrent cette recette "Mojito" (amalgam violent de mojadito (humide) et de mojo (sauce culinaire cubaine voulant aussi dire "charme" en afrique du sud). Nom bien trouvé pour une boisson qui se veut séduisante et tropicale. Peu de temps après, les Cubains la préparèrent partout et au milieu des années 20 elle était devenue la boisson nationale de Cuba. Prononcez à l'Espagnole :"Morito".

Ernest Hemingway aimait siroter des Mojitos à "La Bodeguita del Medio", mais sans sucre parce qu'il ne digérait pas le sucre non raffiné, ce qui a donné naissance au Papa Hemingway et au Hemingway Special car on le lui préparait avec du Gustos Maracino (une liqueur cubaine à base de cerises) et/ou un zeste de pamplemousse.

Le "Mojito Créole" est une variante aussi très appréciée.

Source

1001 coktails
Recettes de Cocktails, boutique de Matériel pour Bar et actualité pour rendre vos événements inoubliables. Toutes les recettes de Cocktails sont publiées


sébastien sabattini