Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
Guide de Guadeloupe

Les secrets du miel et des abeilles


Rédigé le Mardi 13 Mars 2007 à 13:13 commentaire(s)
Lu 9329 fois

Il y a 100 ou 150 millions d'années, les fleurs peuplèrent la terre et procédèrent à son embellissement. Quand aux abeilles.................


Apis melliféra, (abeille porteuse de miel).

Une abeille seule butinant une fleur
Une abeille seule butinant une fleur
L'on dit que les abeilles, nées, il y aurait 25 millions d'années, lorsque l'homme n'existait pas, se seraient transformées en abeilles sociales, disons il y a 10 ou 20 millions d'années! l'Apis mélliféra, l'abeille porteuse de miel, serait celle que l'homme a toujours connue.
Personne ne soupçonnait à l'époque que les abeilles créaient le miel, l'homme pensait que l'abeille récoltait le miel sur les fleurs et le transportait dans la ruche! Bien sûr ce ne sont que des siècles et des siècles après que l'homme aurait enfin compris le rôle joué par l'abeille!
Les savants de l'INRA, nous font savoir, que l'abeille viendrait tout droit d'Asie, elle aurait conquise petit à petit les autres continents dont l'Afrique, le proche et le Moyen Orient!
les chercheurs de l'INRA et de l'université Paris Sud XI ont relevé les empreintes génétiques de 3.000 colonies d'abeilles? Cela leur a permis de regrouper les 24 races connues de cette espèce en 5 lignées majeures, ce qui permet de mieux comprendre son histoire, en particulier, durant la période glaciaire!
Les chercheurs de l'INRA, communiquent, que pour retracer la généalogie de l'abeille, ils ont étudiés patiemment l'ADN des "mitochondries" des abeilles. ( Les mitochondries sont de petits organites de 1 microcentimètre de longueur, essentiel dans les processus énergétiques cellulaires).

Les différentes lignées d'abeilles.

Un groupe d'abeilles sur une branche fleurie
Un groupe d'abeilles sur une branche fleurie
Les mitochondries ont la parcularité de posséder leur propre information génétique. Celle ci ne se transmet que par la voie maternelle, ce qui est très utile pour les études d'évolution génétique. Toutes les abeilles d'une colonie possèdent le même ADN, puisque filles de la même reine!par ailleurs, ce marqueur génétique se transmet lors de la création d'une nouvelle colonie par essaimage, ce qui permet ainsi de retracer l'histoire de l'expansion de l'espèce!
Au terme d'une étude qui a porté sur 3.000 colonies, les chercheurs ont identifié 42 types mitochondriaux différents, qui se regroupent en 5 lignées majeures.

A, la lignée africaine, présente dans toute l'Afrique à l'exception du Nord-Est. Ce sont des abeilles d'une race appartenant à cette lignée qui ont été introduites au Brésil en 1957. Celles ci ont envahies toute l'Amérique du sud puis le sud des Etats Unis!
  • M, lignée de l'ouest, du nord et du nord est de l'Europe.
  • C, lignée nord méditérranéenne, d'est et de l'ouest.
  • O, lignée proche orientale et nord -est africaine
  • Y, lignée trouvée uniquement en Somalie

L'étude a montré que certaines races européennes avaient en fait une origine double insoupçonnée. C'est le cas de la race italienne, (ligustica), la plus exportée dans le monde. Presque toutes les populations étudiées en Italie, l'on retrouve à la fois des colonies de lignée M et des colonies de lignée C. L'hypothèse la plus vraissemblable serait que l'Italie est été un refuge à l'époque glaciaire pour la lignée M, et que la péninsule ai été ensuite envahie par des abeilles de lignée C!
Pourtant, pour l'instant, ce travail ne permet pas de construire un scénario détaillé des étapes de l'expansion géographique des abeilles. L'abeille a des capacités invasives très élevées en milieu favorable et d'autre part, les travaux des paléoclimaticiens, montrent l'existence d'épisodes climatiques très contrastées à petite échelle! Les datations reposeraient donc, sur le rythme des mutations accumulées sur l'ADN mitochondrial qui est encore mal connu!





Adapté de la fiche de presse de l'INRA du 1 mai 2002





Les abeilles et le miel

L'intérieur d'une ruche
L'intérieur d'une ruche
En Guadeloupe, le miel est un nectar, un délice. A Trois Rivières, la "Case à Miel"", sera heureuse de vous recevoir, de vous conter l'histoire du miel et bien entendu de vous le faire goûter!
Les abeilles sont nécessaires à la vie, sans elles, beaucoup d'espèces n'auraient pas de fruits. L'on dit que le miel a été le premier dessert de l'humanité. L'abeille fabrique un lot de produits comme:

  • La propolis, matière isolante.
  • La cire, pour les bougies.
  • La gelée royale, aliment reconstituant.

Les abeilles ont leurs habitudes, elles ne trangigent pas avec elles. Elles refoulent jusqu'à périrent s'il le faut, les ennemis de la ruche, tous les étrangers, sans exception. Elles trient avec vigueur les ouvrières qui rentrent à la ruche, celles ci sont reconnues par le pollen qu'elles portent à leurs pattes!
Le miel a une double origine, le nectar et le miellat. Le premier est une exsudation secrétée par les "nectaires", (base des corolles des fleurs). Les butineuses attirées par les gouttelettes sucrées les ramènent à la ruche en les mélangeant à leurs sécrétion salivaires.

Le miellat lui, est le résultat de l'activité des pucerons qui piquent l'écorce de certains végétaux pour s'en nourrir. Les sucres non digérés, sont rejetés. Les abeilles s'en emparent et les transforment en miel de miellat!

La récolte du miel,doit se faire en douceur, les abeilles sont souveraines chez elles. L'apiculteur qui a une grande habitude, calme les abeilles avec un "enfumoir à soufflet", il peut aisi récolter le miel sans problème!



adapté de destination Guadeloupe du 15 /07 /2004







Jean-jacques Coudiere