Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Les risques sismiques en Guadeloupe


Rédigé le Jeudi 14 Janvier 2010 à 03:52 commentaire(s)
Lu 24890 fois

Les Antilles sont une zone de sismicité importante!


 

Hébergement et Location

Découvrez Toutes nos offres de locations et d' hébergements touristiques

Location Guadeloupe

 

Réservez un billet d'avion

Réservez votre billet d'avion grâce à notre comparateur de prix

Avion Guadeloupe

 

Location de voiture

Faire une location de voiture pour vos vacances en Guadeloupe

Location voiture Guadeloupe


La Guadeloupe a payé cher pour le savoir!

Carte des seismes en Caraïbe
Carte des seismes en Caraïbe
Quand survient un tremblement de terre, le sol est parcouru de vibrations diverses, venant des roches des grandes profondeurs! Les énergies en se libérant, organisent des failles quand le seuil de rupture est atteint!
Quand aux éruptions volcaniques, elles surviennent toujours quand elles sont associées à la tectonique des plaques, ce qui occasionnent entre autres, la répétition de micro-séismes. Quand il se déclare des explosions, type péléen, (explosions caractéristiques par des émissions de laves très visqueuses avec la formation de dômes, d'aiguilles, et de très violentes explosions), la magnitude du séisme peut être significative!
Les caractéristiques d'un séisme sont: Le point de départ du séisme, (son foyer).
Le point de la surface du sol à la verticale du foyer, (épicentre).
La mesure d'énergies libérées, (la magnitude).
La fréquence, ainsi que les durées des vibrations.
Les failles provoquées et constatées.
L'intensité d'un séisme est fonction des dégats occasionnés en surface, de son amplitude, de la fréquence et de la durée des vibrations!
Plusieurs distinctions sont à observer dans les séismes:
Les origines volcaniques et les plus dévastateurs, les origines tectoniques, secousses, raz de marée!







Carte des problèmes sismiques en caraibe
Carte des problèmes sismiques en caraibe

La magnitude de Richter.

Pour mieux comprendre les problèmes des seismes, Richter, a mis au point un calcul compliqué mais efficace dans la connaissance du séisme! La magnitude, (M), est le chiffre correspondant au logarithme de l'amplitude des vibrations enregistrées par le sismographe, (celui ci est règlé avec la distance de l'épicentre, représentant l'énergie libéré multipliée par 30)! La magnitude est généralement limitée, pour le moment depuis sa mise en pratique, aucune magnitude n'a dépassée 9,5, c'était le 22 mai 1960 au Chili!

Effondrement d'un bâtiment
Effondrement d'un bâtiment

La Guadeloupe au dessus de l'arc des Petites Antilles.

Cette situation géographique, est le résultat de la subdution venant de l'ouest, des plaques du continent américain sous la plaque Caraïbe à la vitesse de 2 centimètres par an?
Qelles en sont les conséquenses à travers les temps? D'abord, les terrains qui glissent avec des chutes d'énormes blocs.
Les seismes provoquent des glissements de terrains avec chutes de blocs par la modification de l'équilibre géotechnique!
Les raz de marée, (tsunamis)
Sils se produisent en mer où à proximité de la côte, les séismes seront à l'origine des tsunamis. Ce phénomène est terriblement dangereux, car des côtes situées à des milliers de kilomètres de l'épicentre peuvent être détruites, dévastées et être même meurtrière!
Les sols qui se liquéfient.
Certains sols, en particulier, les sols aux sables fins, gorgés d'eau, n'ont plus de portance lors de mouvements et sollicitations dynamiques. Il est donc compréhensible de voir des bâtiments entiers, s'enfoncer dans ces sols et basculer définitivement!

Fumerolles de la Soufrière
Fumerolles de la Soufrière

Une surveillance de tous les jours du massif de la Soufrière.

Les analyses au cours des siècles passés, démontrent que les six explosions intervenues en 1690, 1798, 1812, 1836 et 1837, 1956 et celle de 1976-1977, se sont déclanchées à partir des anciennes et des nouvelles fractures sur le dôme!
La Soufrière de Guadeloupe, est chaque jour sous surveillance, c'est l'un des volcans les mieux surveillés au monde, par l'observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe, (OVSG-IPGP)!
L'observatoire de la Souffrière, constate que depuis 10, 15 ans, un dépérissement végétal important, dû à l'augmentation modérée, mais constante de la sismicité volcanique, de l'activité importante des fumerolles et un dégazage riche en acide!

Laboratoire du Houelmont
Laboratoire du Houelmont

L'histoire de l'observatoire de la Soufrière de Guadeloupe et ses conséquences.

La propriété ''Parnasse'', tout en haut de Saint Claude, autant dire aux pieds de la Soufrière, est vendue en 1950 à l'institut de physique du globe de Paris. C'est la même année que les spécialistes installent deux sismographes ''Maïnka Som''.
En 1952, les travaux avancent rapidement, une cave sismique est creusée avec l'installation par la suite, de sismographes electromagnétiques, en 1956! La même année, 1956, une éruption phréatique s'est déclarée à la Soufrière. En 1964, nouveaux travaux, une complète rénovation des bâtiments est entreprise. De là, a été mise en place un exceptionnel réseau sismique! Toutes les stations étaient interconnectées par cables jusqu'à l'observatoire! Dès 1975, le progrès aidant, les stations furent reliées par télétransmission.
L'éruption de 1976, avait été détectée en avance, grâce à ces innovations techniques!
Toute la région de Saint Claude fût évacuée courant Juillet/Aout 1976. L'observatoire avait été transféré au fort Saint Charles de Basse - Terre dans l'ancienne poudrière? Le temps passant, on s'aperçu qu'il y avait près de 17 ans que les réseaux de surveillance étaient toujours à la poudrière. A contrario, le laboratoire de géochimie et l'administration étaient revenus au Parnasse, profitant de cela pour changer de nom, en: Observatoire volcanologique de la Soufrière.
C'est en 1989, que la construction d'un observatoire ultra moderne commença sur le Houëlmont, à une distance de 9 kilomètres au sud - ouest de la Soufrière. Depuis 1993, tous les instruments, les équipements y sont installés!




.

Madame la Soufrière se visite.

La Soufrière
La Soufrière
La Soufrière se laisse voir quand les nuages veulent bien disparaitre, ce n'est pas le cas tous les jours! L'inconvénient le plus important, est celui de l'effondrement du passage de la Savane à Mulets depuis 2005, après Saint Claude. Il vous faudra plus de temps pour arriver au sommet de dame Soufrière, (1467 mètres), en passant par les Bains Jaunes, la montée se fera en 3 ou 4 heures, suivant vos facultés de marcheurs. Une fois en haut, vous serez récompensés par la vue de l'étonnant cratère sud de la Soufrière. Pour cette marche, n'oubliez pas d'emporter de l'eau pour vous désaltérez.

Les chutes du Gallion
Les chutes du Gallion

Sous la Soufrière, les Chutes du Gallion.

Des Bains Jaunes, les chutes du Gallion, sont une autre possibilité offerte, au cas où les nuages auraient envahi le sommet de la Souffrière? Attention quand même, ne vous aventurez pas, si vous n'êtes pas au minimum, un brin sportif, la ballade est difficile! Il vous faudra 3 où 4 heures aller-retour. Le chemin est glissant, humide, mais la forêt magnifique, présentant un spectacle magique d'arbres et de fleurs. C'était le plus facile, le dernier quart d'heures vous posera peut être quelques problèmes, tant la pente est raide, à tel point que des cordes ont été posées pour vous aider à grimper? La récompense de ces efforts, sera de vous baigner dans l'eau neuve de la chute!


Jean-Jacques Coudiere