Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Les astéroïdes auraient été des comètes ?


Rédigé le Jeudi 16 Juillet 2009 à 04:25 | 0 commentaire(s)
Lu 1734 fois

Les connaissances sur le monde de l'espace est loin d'être connu, affirmations et contre affirmations, suppositions sont à l'ordre du jour, aujourd'hui les spécialistes se penchent sur le bombardement de l'espace.


Un grand chambardement cosmique, serait survenu il y a 600 millions d'années ?

Les astéroïdes auraient été des comètes ?
Les astéroïdes entre Mars et Jupiter auraient été, à l'origine, des comètes désorbitées par le Grand bombardement tardif survenu il y a près de 4 milliards d'années, selon une étude de Nature bouleversant les connaissances sur la formation du soleil et des planètes.

Pendant ce grand chambardement cosmique, survenu 600 millions d'années après la naissance du système solaire, l'architecture de ce dernier a été bouleversée par l'entrée en résonnance orbitale de Jupiter et de Saturne, les plus grosses des huit planètes qui tournent autour du Soleil, précise l'étude parue mercredi.

"La révolution de Saturne atteint alors exactement deux fois celle de Jupiter, les deux planètes se croisent plus souvent, interagissent et déstabilisent tout autour d'elles", explique Matthieu Gounelle, chercheur au laboratoire de minéralogie et cosmochimie du Muséum national d'histoire naturelle.

"C'est alors que des comètes situées orginellement au-delà de l'orbite de Jupiter sont implantées dans la ceinture d'astéroïdes où elles demeurent", précise M. Gounelle dans un communiqué publié par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Les comètes, également appelées objets transneptuniens, évoluent généralement sur des orbites très elliptiques entre la ceinture de Kuiper, située aux confins du système solaire au-delà de Neptune, et la proximité des planètes intérieures (Mars, Terre, Vénus et Mercure).

Aux débuts du système solaire, les quatre planètes géantes (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune) évoluaient en formation compacte à des distances comprises entre 5 et 15 fois celle de la Terre au Soleil, qui est appelée unité astronomique ou UA (environ 150 millions de km).

Au-delà, entre 16 et 30 UA, se trouvaient les comètes.

"Au bout de 600 millions d'années environ, les orbites des planètes géantes sont devenues instables. Uranus et Neptune ont été éjectées vers l'extérieur par la gravitation", pénétrant dans la zone des comètes qu'elles ont dispersées à travers l'ensemble du système solaire, selon l'étude publiée par Gounelle et ses collègues travaillant aux Etats-Unis et en Grèce.

Les chercheurs ont fait leur découverte à partir d'un série de calculs sur la trajectoire des petits corps célestes dans le cadre du modèle Nice d'évolution du système solaire.

Sources AFP



JEAN JACQUES COUDIERE