Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
Guide de Guadeloupe

Le rat de Guadeloupe nuisible et propagateur de maladies.

La leptospirose, maladie encore mortelle.


Rédigé le Samedi 1 Novembre 2008 à 06:20 commentaire(s)
Lu 10696 fois

Le mot rat, viendrait du norvégien ou de l'allemand, sans doute au 12éme siècle de notre ère. Le rat est une espèce nuisible, dangereuse pour l'homme, par la facilité avec laquelle, il propage les maladies, streptobacillose, leptospirose.


Le rat et l'homme

Le rat de Guadeloupe nuisible et propagateur de maladies.
Le rat pullule en Guadeloupe, les décharges sauvages favorisent son implantation, qui lui permettent en même temps de détruire certaines plantations, des réserves alimentaires, en Guadeloupe, il pourrait provoquer des déséquilibres écologiques! Malgrè les campagnes de dératisations, les vieilles kaz abandonnées les décharges sauvages, réduisent de beaucoup la portée de toutes ces campagnes.

Venise
Venise

Combats contre les rats.

Pratiquement dans chaque pays, le rat est combattu par le poison, par les chats, les chiens ratiers, pour réduire les risques sanitaires et autres produits nocifs pour eux, ainsi que le gaz et depuis peu des pièges écologiques avec une rapide destruction.

Pour l'histoire, l'on dit que les vénitiens ramenèrent d'Egypte des galères pleines de chiens ratiers afin de détruire les rats de la lagune.

Au moyen âge, une erreur a été le massacre des chats qui permis d'accélérer la propagation du rat et avec lui, la propagation de la peste bubonique par les puces qui les colonisaient!

Les londoniens répétèrent la même erreur 300 ans plus tard avec les mêmes conséquences.

Le rat utile?

Les égouts de Paris
Les égouts de Paris
b[Certains pays le considère comme utile, car ils éliminent les déchets!]b Cela parait aberrant mais s'ils n'étaient pas là, les canalisations d'eaux usées seraient bouchées en permanence. L'on dit que les rats à Paris dévorent près de 800 tonnes de déchets organiques, vu sous cet angle, il sont effectivement utiles! Les laboratoires élèvent des rats pour leurs expériences, l'intelligence du rat est fort appréciée par les chercheurs.

Institut Pasteur Guadeloupe
Institut Pasteur Guadeloupe

En Guadeloupe, le rat est un ennemi par la transmission de la leptospirose.

Tous les ans la Guadeloupe recence des cas de leptospirose, dont 3 ou 4 cas sont mortels!

C'est au moment de la saison des pluies que la leptospirose se déclare généralement, elle contamine une soixantaine de personnes sur l'archipel, elle tue plus que le ''dengue'', plus médiatisée,
(CNRS). 66 cas en 2007, mais les spécialistes, estiment que ce chiffre est sous estimé

La leptospirose est difficile à diagnostiquer si elle ne s'accompagne pas de ''jaunisse''. La Direction de la Santé est consciente de cette situation, elle demande de lui signaler tous cas suspects.

adduction d'eau
adduction d'eau

Les lieux de contamination de la leptospirose

La leptospirose se contracte essentiellement avec de l'eau douce brut, non traitée. Les bains de rivières les citernes, les adductions d'eaux agricoles sont dangereux, le leptospirose entre dans l'organisme humain par un bouton, une écorchure, une petite plaie, par les muqueuses, ainsi que par des morsures.

Attention danger, la leptospirose une maladie grave!

Décharge sauvage, lieu de prolifération des rats
Décharge sauvage, lieu de prolifération des rats
La leptospirose se contracte par une bactérie, transmise par les animaux en particuliers par les rats.
En Guadeloupe on compte 30 fois plus de cas qu'en métropole, à cause de la prolifération des rats!


Jean-Jacques Coudiere