Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Le LKP, c'est fini ?


Rédigé le Mercredi 29 Juillet 2009 à 11:43 | 1 commentaire(s)
Lu 2307 fois

Un sondage auprès de 951 personnes de Guadeloupe entre 18 ans et plus, permet de constater un certain raz le bol des guadeloupéens envers le LKP. 52% ne se mobiliseraient pas à nouveau dans la rue, considérant que la situation n'a guère changée.


Syndicalisme ou terrorisme ?

Manifestation de masse du LKP, photo Média Melty
Manifestation de masse du LKP, photo Média Melty
C'est aller bien vite que de vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, certes le LKP est actuellement sujet à bien des critiques, mais de là à le croire éteint.....?
C'est curieux comme les langues se délient, le makrélaj se développe plusieurs mois après les évènement du début de l'année. J'ai personnellement entendu au Gosier de terribles critiques contre le LKP, encore une fois, méfions nous des rumeurs, où se trouve le juste milieu, la vérité ?

Un sondage vient de sortir, allant dans le sens des rumeurs actuelles. La peur aurait été de chaque instant à Pointe à Pitre dans chaque lieu ou le LKP sévissait, bien sûr, monsieur Domota, n'est jamais cîté, mais des membres de l'union syndicale auraient frappé plusieurs commerçants, les menaçant de détruire boutiques et matériels, si la fermeture n'était pas effective ? Au Gosier, des commerçants auraient été menacés et frappés ? Cela parait tout à fait marginal et sans doute la pratique de quelques individus se sentant investis d'une mission ?

Faisons attention de ne pas tomber dans la violence, le syndicalisme n'est pas le terrorisme, c'est la forme la plus démocratique existante dans notre pays pour faire évoluer les choses grâce au dialogue.
Il est vrai que les travailleurs de Guadeloupe ont été trop longtemps ignorés, la colère est montée et avec elle une certaine violence !

Si ces rumeurs sont vraies, pourquoi ces agissements n'ont pas été dénoncés au moment des faits, peur ou lâcheté?

Il est à remarquer que les mouvements de grèves prennent des allures parfois dramatiques, voir les travailleurs de certaines entreprises en métropole qui menace de faire sauter l'usine avec des bombonnes de gaz ?
Ou se trouve le juste milieu, alors, syndicalisme ou terrorisme ?










Jean-Jacques Coudiere