Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
Guide de Guadeloupe

La 'fourmi manioc' fléau de la Guadeloupe


Rédigé le Mercredi 17 Novembre 2010 à 18:57 commentaire(s)
Lu 16058 fois

La ''fourmi manioc'', un prédateur redoutable pour les culture de Guadeloupe


10.000 espèces de fourmis connues dans le monde

Un train de ''fourmi manioc
Un train de ''fourmi manioc
De ces 10.000 espèces de fourmis connues actuellement dans le monde, en Guadeloupe, la ''fourmi manioc'', (fourmi attine)est une calamité pour les cultures! Elles seraient les plus grands herbivores de la forêt tropicale?
Ces fourmis ont la particularité de cultiver des champignons dans des galeries souterraines, pouvant atteindre plus de deux mètres de profondeur.
Les ''fourmis manioc'' peuvent sur des kilomètres chercher les feuilles nécessaires à leur champignonière!



Un train de ''fourmis manioc ayant trouvé un passage dans une fissure d'un chemin en béton.

Fourmi manioc Guadeloupe @ Parc national de Guadeloupe
Fourmi manioc Guadeloupe @ Parc national de Guadeloupe

Les 'major' et les 'minor' de Guadeloupe

Dans la fourmilière des ''attine'', une extraordinaire organisation prévaut. les feuilles qui sont introduites dans la fourmilière ne sont pas dégustées pour la survie de l'espèce. Ces feuilles sont mâchées par les ''fourmis ouvrières'', c'est extrèmement curieux de visionner le phénomène. De grandes fourmis, qui peuvent atteindre 1 centimètre, parfois plus, les ''majors'', puis des fourmis de près de 2 millimètres, broient les feuilles apportées et entreposées à l'intérieur de la fourmilière.
Ce compost obtenu par le broyage des feuilles est sérieusement entreposé à température constante. Ainsi, peut se développer des champignons que les ''fourmis manioc'' cultivent et consomment!
Cette activité est considéré par les savants, comme une agriculture spécifique datant de plusieurs millions d'années?



L'attaque d'une feuille par des centaines de ''fourmis manioc''


Jean-Jacques Coudiere