Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

La dengue sera - t - elle vaincue ?

Ce sont les plus vieux qui transmettent la dengue


Rédigé le Samedi 3 Janvier 2009 à 09:24 | 0 commentaire(s)
Lu 2546 fois

Des chercheurs australiens de l'université du Queesland ont avancé dans la recherche sur la dengue en injectant une bactérie sur les moustiques transmetteurs de la dengue..


La dengue sera - t - elle vaincue ?
La dengue est familière sous nos climats et crée chaque année des épidémies graves, avec une mortalité qui reste conséquente. Les mesures de précautions ne sont pas toujours prises par la population comme les flaques d'eau, les récipients plein d'eau ect.. Des études sérieuse ont été faites en Australie à l'université du Queensland qui permettent d'envisager une réduction importante de l'épidémie!

La clef de la découverte

Professeur Scott O'Neil
Professeur Scott O'Neil
Les chercheurs australiens ont fait avancer à pas de géant la lutte contre les moustiques porteurs de la dengue. Ils ont réussis à réduire de 50% la vie de ces moustiques, réduisant du même coup la transmission, en ayant l'idée d'infecter les moustiques avec une bactérie divisant par 2 leur espérance de vie, (30 jours).
La clef de la découverte, grâce à la réduction de leur espérance de vie, c'est que ce sont les plus vieux moustiques seuls qui sont capables de transmettre la dengue. c'est une grande avancée quand l'on sait que la dengue affecte plus de 100 millions d'individus dans le monde chaque année avec plus ou moins 25.000 morts. N'existant aucun vaccin contre cette maladie, les chercheurs de l'université de Queesland ont inoculé a 10.000 embryons de moustique une bactérie qui se trouve actuellement chez la mouche du vinaigre. Les moustiques traités avec cette bactérie, transmettent cette bactérie à leurs progénitures.
Toute fois la prudence est de mise chez les scientifiques qui attendent plusieurs années pour être sûr de leurs recherches.


Jean-Jacques coudiere