Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

La Sécurité Sociale veut faire des économies

La SS, ne veut plus payer les heures d'attente des chauffeurs


Rédigé le Mardi 4 Août 2009 à 01:16 | 0 commentaire(s)
Lu 2671 fois

L'entreprise concernée par la décision de la Sécurité Sociale choisi ses chauffeurs avec grand soin en mettant en avant, le choix du chauffeur pour le patient. Celui ci doit être en confiance avec le chauffeur afin d'établir un dialogue entre eux deux ! Tous les employés de ''Antilles Transport Handicapé'', ont été formés à l' AFPS, brevet de secourisme.


La guerre est déclarée, bras de fer avec Antilles Transport Handicapé

La Sécurité Sociale veut faire des économies
Sillonnant le département dans tous les sens, les 38 chauffeurs de ''Antilles Transport Handicapé'', mènent les personnes à mobilité réduite dans tous les centres de rééducation et de soins. Entreprise de Petit bourg, ATH, a aquise 30 véhicules adaptés aux différents handicaps.

Depuis quelques temps un grave problème financier se pose au gérant d'ATH, par le refus de la Sécurité Sociale de payer les heures d'attente des chauffeurs. Celle ci vient d'ajouter un avenant à la convention signée depuis 1998, arguant, qu'ell en peut plus payer un chauffeur qui attend la fin des soins de son client, par exemple une dialyse à l'hôpital. Mathieu Jarrin le gérant d'ATH explique qu'il est obligé de récupérer son client, comment comprendre un tel comportement déclare Mathieu Jarrin, quand le médecin traitant ou le clinicien prescrit le transport à un patient ! Aujourd'hui, la Sécurité sociale m'impose une tarification moindre, un acquis et un acquis, je suis obbligé de faire appel à un avocat ajoute Mathieu Jarrin pour que mes droits soient respectés.

Il semblerait que cette situation découle des nouvelles conventions entre la Sécurité sociale et les chauffeurs de taxis ? Est -ce raisonnable, ceux ci sont ils habilités à transporter des personnes à mobilité réduite ? Mathieu Jarrin rappelle le problème arrivé à un chauffeur de taxi, où une femme enceinte a accouché dans son véhicule dans des conditions difficiles. Le chauffeur non formé aux problèmes de santé avait paniqué, car son véhicule ne possédait pas de draps et encore moins
de trousse de soins !

La Sécurité sociale, ne prendrait plus en charge les patients bénéficiaires de la CMU ?

Source France Antiles












Jean-Jacques coudiere