Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

L'invention de l'horloge mécanique est un événement d'une portée historique majeur.

La vie moderne nous amène à compter les heures, d'où viennent elles ?


Rédigé le Jeudi 23 Juillet 2009 à 00:36 commentaire(s)
Lu 17659 fois

Sans l'horloge que ferions nous, le temps est sacré tout tourne autour de lui, nous avons donc consacré quelques lignes à la mesure du temps depuis l'antiquité.


La clepsydre, photo User Polytechnique
La clepsydre, photo User Polytechnique

L'invention de l'échappement

L'invention de l'horloge mécanique est un événement d'une portée historique majeur. Elle marque l'écoulement du temps à un rythme que l'homme n'avait encore jamais perçu.

On pourrait croire que l'horloge mécanique n'est rien d'autre que la forme perfectionnée des clepsydres et sabliers, où la pesanteur sert aussi à mesurer le cours du temps par écoulement de l'eau ou par glissement du sable. Et bien non, la vitesse de chute du poids d'une horloge mécanique produit une accélération qui oblige l'engrenage à tourner de plus en plus vite, et empêche de communiquer un mouvement périodique stable aux aiguilles.
Pour remédier à cela, au Moyen Âge, on invente l'échappement, qui consiste à freiner par un système de blocage-déblocage, ou par une oscillation alternative, le mouvement des dents de la roue centrale, afin de l'empêcher de se dévider trop rapidement.

On obtient ainisi une roue retardée. Le mouvement de la roue est freiné pour que celle-ci accomplisse une rotation complète en 24 heures.

C'est donc l'échappement qui donne naissance à l'heure telle que nous la connaissons. L'échappement transforme le concept du temps, qui cesse d'être le temps naturel des cadrans solaires, sabliers ou des clepsydres. On obtient un temps artificiel, qui dépend de la correction des effets de la pesanteur. L'inventeur de l'échappement à mis une bride au temps, qui n'est plus continu, mais divisible en unités successives.

Pour en revenir à la question, on date l'invention de l'échappement (et donc l'origine de l'heure) vers 725 par le moine bouddhiste Yi-Xing. Il l'a installé dans une horloge astronomique à la cour de l'empereur Hsüan-Tsung. Cette horloge donnait le mouvement de la Lune et du Soleil par rapport à la Terre.


Source Explic

LES ancêtres de la montre , LE CADRAN SOLAIRE

L'invention de l'horloge mécanique est un événement d'une portée historique majeur.
Le temps nous file entre les doigts sans que nous puissions l'en empêcher, pourtant, depuis au moins cinq mille ans, nous nous acharnons à inventer divers moyens de le mesurer, toutes sortes d'appareils de plus en plus performants auxquels nous souhaitons même donner de multiples vocations.

Il y a trois à quatre mille ans, on vit apparaître les premiers instruments de mesure du temps : les gnomons. Il s’agissait d’un simple bâton planté dans le sol, projetant son ombre dans une direction différente selon l'heure du jour. Ceci était possible grâce au soleil, une garantie incontestable du temps qui passe.
Ensuite, c’est l’arrivée des cadrans solaires. Ils étaient constitués, comme leur nom l'indique, d'un cadran sur lequel étaient tracées des lignes horaires à l'intersection desquelles on trouvait un stylet, celui-ci projetant son ombre tout comme le gnomon. Impossible alors de lire l'heure la nuit...

AUTRES HORLOGES PRIMITIVES

horloge à huile encore en usage aux XVIII ème et XIX ème
horloge à huile encore en usage aux XVIII ème et XIX ème
En 1500 avant Jésus Christ, naît la clepsydre, avec laquelle on lisait l'heure par la quantité d'eau qui s'écoule d'un vase à un autre, ce dernier étant gradué.

Elle est l'ancêtre du sablier qui, lui, apparut vers le quatorzième siècle. Il mesurait (et mesure encore quelquefois aujourd'hui) un nombre déterminé d'heures ou de minutes par la vitesse à laquelle une certaine quantité de sable passe de sa partie supérieure à sa partie inférieure par un petit orifice.

En Allemagne du Nord, on vit même une horloge à huile encore en usage aux XVIII ème et XIX ème siècles en Occident.et on sait aussi qu'il exista quelque part des horloges à chandelle dans lesquelles le suif faisait office de référence à la durée de temps écoulée.

Autre invention intéressante, le merkhet (Egypte, 600 avant Jésus-Christ), permettait de lire l'heure la nuit. Peut-être les bonnes gens souffraient-ils d'insomnie et voulait se situer dans le temps lors de ces nuits interminables. Toujours est-il que le merkhet est sûrement l'ancêtre de nos montres à cadran lumineux...


L'HORLOGE MECANIQUE

Cette horloge date de la fin du 14e siècle. Photo Lozach, le photographe ne donne pas le lieu ou se trouve ce remarquable instrument
Cette horloge date de la fin du 14e siècle. Photo Lozach, le photographe ne donne pas le lieu ou se trouve ce remarquable instrument
La toute première horloge mécanique vit le jour en 1275, mais les progrès se firent plus visibles aux XVII et XVIII siècles.

En 1656, Christian Huygens met au point le pendule à rouage mécanique. Pour la première fois, on peut mesurer les minutes et les secondes.

PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT
Depuis l'innovation de Huygens, nos montres mécaniques, c'est-à-dire celles dont l'énergie est fournie par un ressort, suivent le même principe. Sous l'action du ressort, grâce à une suite d'engrenages, le barillet entraîne le rouage et actionne les aiguilles. Le rythme précis est déterminé par un balancier à oscillations constantes. Ce mouvement du balancier est entretenu par un autre rouage à mécanisme auto-bloquant (ancre). Ce dernier libère l'énergie du balancier à intervalles réguliers.

LA MONTRE PROPREMENT DITE

L'invention de l'horloge mécanique est un événement d'une portée historique majeur.
Les mêmes principes s'appliquent aux horloges et aux montres. Pourtant, c'est la montre qui présente le plus bel et le plus grand avantage : celui d'être facilement transportable et toujours à la portée de la main.
La montre de poche couvre une grande partie de l'histoire de la montre, jusqu'à l'invention, en 1904, de la montre-bracelet par le français Louis Cartier et le suisse Hans Wilsdorf. Ce nouveau produit gagna rapidement la popularité qu'on lui connaît, surtout auprès des sportifs.


PERFORMANCES PLUS, TOUJOURS PLUS LOIN

L'invention de l'horloge mécanique est un événement d'une portée historique majeur.
- Les montres à quartz élaborées par la Société Française Lip furent commercialisées en 1969-1970
Leur invention découle des recherches de l'abbé Haüy qui mit en évidence les qualités du quartz en 1817. Au début, on se servait de vrai quartz qu'on remplaça ensuite par du quartz synthétique auquel on peut donner une forme parfaite pour ainsi obtenir une plus grande précision. C'est un courant électrique provenant de la pile qui fait vibrer le quartz qui, lui, remplace les balanciers spiraux de jadis.

Cependant, toujours les hommes cherchent à augmenter la précision. L'horloge atomique, dans laquelle le pendule (ou le balancier) est remplacé par des atomes de césium, est la plus précise jusqu'à ce jour. On peut y relier une montre ( la montre radio-pilotée ) par l'intermédiaire d'un émetteur radio dont les signaux sont captés par une antenne souple ultrasensible située à l'intérieur du bracelet.


Source Site Momes.net
Journaliste Claudine dufour



JEAN JACQUES COUDIERE