Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Jour de l'an en Guadeloupe ?


Rédigé le Lundi 24 Décembre 2007 à 13:20 commentaire(s)
Lu 9924 fois

Fêter le jour de l'an, ne date pas d'hier, les égyptiens, les chinois fêtaient déjà le jour de l'an des milliers d'années avant nous!


Païenne ou non, la fête du jour de l'an est devenue incontournable dans nos cultures!

Le dieu Janus
Le dieu Janus
La fête du jour de l'an, se fêtait et se fête toujours dans le monde entier. Pour la plupart d'entre nous, il se fête entre le solstice d'hiver et l'équinoxe de printemps. Ors, les scientifiques ont retrouvé des écrits de l'ancienne Egypte, relatant une fête du jour de l'an, avec l'arrivée de la crue du Nil!

Le nouvel an, nouvelle mouture, serait d'origine païenne, apparu sous Jules César dans les années 40 avant notre ère. Jules César aurait été l'instigateur et le promoteur du premier janvier de chaque année. A son époque, Janus, dieu paiën aux deux visages contrariés, l'un devant, l'autre derrière, avait la faculté d'ouvrir les portes du commencement. L'arrivée de ''Janus'' était commémoré le premier janvier, le jour de l'an!

Dates et noms des jours de l'an dans le monde!

Jour de l'an en Chine
Jour de l'an en Chine
Calendrier grégorien, 1er Janvier, jour de l'an
Calendrier Romain, 1er Mars
Calendrier Julien, 1e Janvier
Calendrier chrétien jusqu'en 1563, le 1er Mars, l'annonciation
Calendrier chinois, entre le 20 Janvier et le 18 Février, fête du printemps
Calendrier persan, 21 Mars, fête du solstice d'été
Calendrier révolutionnaire français, 22 septembre, (1er vendémiaire), fête de l'équinoxe d'automne

Autres noms des fêtes de jour de l'an.

Mouharram Awal Muharram, nouvel an de l'Egire
Norouz, nouvel an Persan
Yemayer, nouvel an Berbère
Rosch Hashana, nouvel an Hébreu


Sources Wikipédia

Jour de l'an à Paris
Jour de l'an à Paris

Comment se fête le jour de l'an, en Métropole?

En europe occidentale, dès les premiers coups de minuit, les invités s'embrassent en se souhaitant une bonne année, une bonne santé et tous les voeux particuliers à chacun.

Les repas sont très copieux, c'est un jour particulier où des efforts culinaires et traditionnels sont effectués. Le foie gras est de mise avec un vin blanc doux, la dinde de Noël, est passée aussi au jour de l'an ou un gigot, ou un rôti de porc ou de sanglier, accompagnés de vins rouges de qualité, Bordeaux ou Bourgogne. Les desserts sont nombreux, des tartes aux gateaux, en passant par les crêmes et les glaces de toutes sortes, là aussi, le vin blanc doux ou le champagne sont de mise. Dans la soirée, un alcool de qualité est servi, Vieux Cognac, ou Armagnac, avant de se déplacer sur la place du village ou au coeur des grandes villes, voir les illuminations faites à cet effet!












Photo Génératour

Le jour de l'an en Guadeloupe, il y a longtemps!

Les lamentins
Les lamentins
''Joudouvan'' en langue créole était ''an tan lontan'', il y a quelques années, très traditionnel, mais bien entendu pas avec l'aspect religieux de Noël.

Les femmes étaient à la tâche, toutes les maisons devaient être propres, lavées de près, une autre tradition, voulait que tous les meubles non fixé, soient changés de place! rien n'était oublié, souvent les femmes mettaient des tapis et des rideaux neufs, de nouvelles nappes pour décorer les tables, les maisons étaient entièrement transformées, à la grande joie des guadeloupéennes!

Toujours dans la tradition ancienne, ''le Bain démarré''. Dans la soirée du 31, les familles se rendaient en groupes avec les ka, (tambours), maracas, , chachas, et autres instruments de musique, bouquets divers et dans la tête des choses à confier ou à désirer. Le bain pris en familles dans la mer, ''Manman d'lo'' se chargera de laver tous les pèchés et garantir les projets! Manman d'lo était le nom du lamentin, à cause de ses mamelles. Le lamentin a aujourd'hui disparu des côtes de l'archipel guadeloupéen.

A minuit juste, les historiens guadeloupéens racontent, que les familles jettaient derrière leurs dos, les plantes et les fleurs qu'elles avaient charriées jusque là et rentraient rapidement à la maison. A ce moment là, les femmes étaient purifiées, (pourquoi seulement les femmes), s'habillaient de robes toutes blanches. Il fallait passer à table!

Les repas étaient convenus traditionnelement en avance, poules aux chataignes pays, le Ka-Manioc, l'igname, les pois de bois, le rôti de porc. La soupe de pieds de porcs, pimentée, est largement servie vers les 4 heures du matin, ''les vwyé moun'', les vieux guadeloupéens, disent en rigolant, b[que c'était pour pouvoir se tenir sur un pied, sans doute après les nombreuses libations!]

5 heures du matin, branle bas de combat, les femmes se font belles, vêtues de robes noires et or pour aller à l'église s'incliner devant la Sainte vierge. Dans la matinée, il est de bon ton d'aller saluer toutes les vieilles gens d'alentour!


Source Maisons créoles



Aujourd'hui en Guadeloupe.

Repas du jour de l'an
Repas du jour de l'an
Aujourd'hui en Guadeloupe, même si l'on peut déplorer la perte de la tradition, le jour de l'an est complètement différent. comme le chant des sirènes, l'on répond aux sollications des communes, des associations pour un banquet monstre dans une salle ou dans une autre.
Les repas se ressemblent, aucune originalité, l'on danse et vers 3 heures, l'on se retire....triste, n'est - ce pas ! Pourtant, quelques irréductibles, la nuit tombée, se déplace lentement vers les sources d'eau chaude de Thomas, d'autres ouvrent leurs portes à la rencontre et à la fête, il ne manquerait qu'un peu de volonté pour transformer une coutume en voie de disparition en habitude guadeloupéenne.


Jean-Jacques coudiere