Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Guadeloupe, terre de barrages

Dumanoir en plein travaux, Moreau en études pour 2009!


Rédigé le Vendredi 15 Février 2008 à 09:18 | 0 commentaire(s)
Lu 7286 fois

630.000 mètres cubes d'eau pour le nouveau barrage de Dumanoir, nouveau réseau d'alimentation en eau potable. C'était la volonté du conseil départemental de mener à bien cette irrigation. Le conseil Régional et le Conseil Général, mains dans les mains ont relevé le défi, en décidant de réaliser rapidement un autre barrage à Moreau!


2009, ouverture du barrage de Dumanoir à Capesterre Belle Eau - Goyave.

image de synthèse du barrage DUMANOIR (@ conseil général)
image de synthèse du barrage DUMANOIR (@ conseil général)
Le barrage de Dumanoir, aura 25 mètres de hauteur, il retiendra 630.000 mètres cubes d' eau, il a nécessité un travail colossal de débroussaillages, de décapages, de traçages de pistes, de terrassements, le coulage du ''dalot'' sous la digue et enfin la construction de la digue elle même!

La construction du barrage de Dumanoir, lancé en 2006, est une première en Guadeloupe, pour un coût déboursé par les collectivités de 24.909.079, 08 Euros, les agriculteurs guadeloupéens auront une réserve d'eau permanente qui permettra de développer leur productivité. Le barrage de Moreau, prochainement en construction, renforcera encore les moyens en eau de la Guadeloupe, qui ne sera plus dépendante des conditions climatiques!


Travaux barrage Morreau
Travaux barrage Morreau

Construction de Dumanoir, techniques et sécurité.

Le tunnel sous la sous digue est appelé ''dalot'', il collectera les eaux du barrage sous la digue de drainage.
L'ensemble fera 450 mètres, les 400 mètres de la partie horizontale sont déjà effectués.
Il a été évacué 100 mètres cubes de matériaux impropres à la construction de la digue.

Il reste à construire une digue de 130 mètres de 6 mètres d'épaisseur au dessus d'elle, et de 180 mètres d'épaisseur à la base avec une étanchéité conçue avec 12 centimètres de béton, deux membranes en PVC qui couvrira le tout, assurant sa protection.

Suite à l'avis favorable du Comité Technique Permanent des barrages le 23 octobre 2007, l'étanchéité du barrage sera réalisé dans les prochaines semaines. Dès que se sera terminé, les travaux du barrage proprement dit, pourront commencés!

La mise en eau devrait être effectuée sur une période de trois mois entre le premier et le deuxième trimestre 2009. Les seules restrictions seraient une période cyclonique défavorable.

Une eau de qualité sera délivrée à la population.

La population doit être rassurée, un arrêté préfectoral impose un suivi rigoureux du chlordécone. Tous les six mois, des analyses seront effectuées avec des prélèvements de terrains. Grâce à la pose de la double membrane d'étanchéité, il y aurait peu de risques de remontées naturelles. Ses fonctions devraient interdire toutes remontées d'eaux, d'autant que l'eau sera évacuée vers l'aval avec son dispositif de drainage.

Une certaine crainte se fait jour auprès de la population, concernant le ''bassin versant'', venant vers le barrage. Les spécialistes, chassent cette crainte en expliquant, que cela n'aura pas lieu d'être, car, cette partie est très petite, de 3 à 4 kilomètres carrés, de plus, cette parcelle n'a pas toujours été plantée de bananes. En outre, cette parcelle n'apporte que 30 litres d'eau à la seconde, alors qu'elle est de 700 litres seconde sur les deux prises d'eaux situées en zones boisées. Par ailleurs, les analyses sont continues et il s'agit d'eaux brutes destinées à l'agriculture qui pourront occasionnellement être traitées en eaux potables!


Jean-Jacques Coudiere