Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Guadeloupe, différences


Rédigé le Jeudi 16 Novembre 2006 à 15:27 commentaire(s)
Lu 7505 fois

En Guadeloupe, tout est différent


Une vie différente de la métropole ou de l'Europe

guadeloupe-avion
guadeloupe-avion
Chers amis, après 8 heures de vol, vous débarquez à l'aéroport Pôle Caraïbe de Pointe à Pitre,....... vous trouverez les familles de nos guadeloupéens, criant leur joie, s'embrassant et parlant à voix forte. Vous serez bousculés ou vous aurez du mal à vous frayer un passage, les gens ne changeront pas de place de peur de louper l'un des leurs! Il faut en rire, en Guadeloupe tout fini par le ka, ( tambour)! essayez de changer de comportement, perdez votre nervosité, vos emballements. Nous connaissons le stress que vous avez supporté depuis des mois avec les problèmes rencontrés tous les jours dans nos grandes villes! Nous ne sommes pas ignorants de tous ces problèmes, mais la Guadeloupe est une région complètement différente des régions métropolitaines et européennes. La vie y est beaucoup plus calme, la population peut vous paraître lente, peu pressée, cela est vrai, mais c'est à vous, chers amis de vous adapter ! Ce n'est pas si difficile que cela, laisser vous aller à cette lenteur reposante, aux rires qui fusent toute la journée, aux sourires des femmes, à la poésie de cette belle langue créole, au climat, à la beauté des isles et vous serez rapidement comblés, emballés par la Guadeloupe et vous nous reviendrez!

Vous avez dit conduire?

guadeloupe-boeufs
guadeloupe-boeufs
Dès que vous aurez pris possession de votre voiture de louage, vous vous dirigerez vers l'hôtel ou le gîte que vous aurez retenu, soit sur la Grande terre, soit sur la basse - Terre. Pour la Basse - Terre, c'est différent, du fait du haut relief de cette isle, ce serait mieux de louer directement dans la commune de votre villégiature, les propriétaires de gîtes se feront un plaisir de venir vous chercher à l'aéroport!
Là encore sur les routes, ne tempêtez pas, les conducteurs guadeloupéens constituent deux clans différents, alors, attention prenez note: Le premièr est constitué de Fangio, de Senna amateurs, ils vous doubleront dans des positions acrobatiques, à grandes vitesses, même si la portion de route est inscrite à 50 kilomètres à l'heure! Mais nous avons aussi ces créatures en métropole. Heureusement ce sont les moins nombreux, donc prudence, prenez votre temps, laissez leur la route. La deuxième partie, la plus nombreuse consiste en des automobilistes pas pressés, baba cool, qui vous feront faire, Bouillante, Basse Terre en une heure trente au moins! Gardez votre calme, vous avez le temps, vous êtes en vacances, cela vous donnera l'avantage de bien voir les paysages, de conduire librement, de goûter pleinement au soleil, aux odeurs des fleurs, de ''zieuter'' les très jolies filles d'ici. C'est pas si mal que cela, non?

Remarquez il y aune solution à tout, pourquoi ne pas voyager en char à boeufs?

A droite ou à gauche?

guadeloupe-porcs
guadeloupe-porcs
Là aussi restez cool, rien ne sert de klaxonner de tempêter, c'est ainsi en Guadeloupe! Les guadeloupéens, oublient très souvent de signaler leurs changements de directions, c'est à vous à faire attention en ne restant pas trop près du véhicule de devant, c'est une habitude. Non, je ne suis pas l'inspecteur du permis de conduire, mais mieux vaut prévenir que guérir, n'est - ce pas?
Autre région, autres moeurs, quand un automobiliste devant vous, clignotte à droite ou à gauche c'est très souvent pour signaler que l'automobiliste devant lui, tourne à droite ou à gauche..mais pas lui, il freine tout simplement, attention, ne chercher pas à tout prix de le dépasser, vous risqueriez un accident!
Ce n'est pas pour autant l'enfer sur les routes de Guadeloupe, n'exagérons rien, mais ils nous semblaient bon, à Atout-Guadeloupe de vous aviser de cette curieuse façon de conduire, ainsi vous ne risquerez rien en venant déguster votre ti punch en Guadeloupe, au calme auprès d'une population agréable, souriante.

Il y a quelques temps, un élevage de porcs avait envahi l'autoroute , marrant, non?


Les baignades, les plages

Guadeloupe-plages
Guadeloupe-plages
La Guadeloupe ne manquent pas de plage, même en Basse - Terre, vous en avez de magnifiques en sables noirs comme à Malendure par exemple, là ou le commandant Cousteau a fait ses premiers films, près des islets Pigeons.
Amis touristes, adeptes du nudiste ou des seins nus, attention, les guadeloupéens, n'apprécient pas beaucoup cela, vous avez quelques plages du côté de Saint François qui vous recevront, mais en dehors de celles ci, ne provoquez pas, ou alors, ne vous en prenez qu'à vous même!
Un autre conseil, attention au soleil, il est très méchant aux Antilles, ne restez pas trop longtemps sous ses rayons sous peine de graves problèmes.

Ka w' fé, (ka ou fé), Bonjour en créole

Guadeloupe-lewoz
Guadeloupe-lewoz
Atout-Guadeloupe essaie de favoriser au maximum le plaisir que vous trouverez en
Guadeloupe, en vous avisant à l'avance des petits travers ou habitudes du peuple guadeloupéen. Par exemple, nous savons que dans nos grandes villes métropolitaines, la politesse s'est perdue et le bonjour est devenu un luxe! En Guadeloupe mes amis, dites bonjour toute la journée, même à ceux que vous ne connaissez pas, vous en recevrez au centuple les récompenses, les sourires, les conversations, les invitations etc...Ici, ne pas dire bonjour est considéré comme une insulte, ce n'est pas ce que vous désirez, n'est - ce pas? Faites un tout petit effort, Ka w' fé!
Nous sommes convaincus que nous nous sommes adressés à des amis avides de découvrir ces isles au paradis caribéen. La Guadeloupe est la perle incontestée de la Caraïbe, mettez là à votre cou et sur votre coeur, à bientôt, nous sommes avec vous!


N'hésitez surtout pas à nous contacter, nous vous renseigneront avec honnêteté, sans problème.



Allez ne soyez pas timide, venez danser avec nous


Jean-Jacques Coudiere