Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Guadeloupe, Saint-François


Rédigé le Mardi 26 Septembre 2006 à 08:29 commentaire(s)
Lu 6018 fois

commune rurale, touristique


Saint François de Grande Terre, commune touristique incontournable!

Guadeloupe-géographie
Guadeloupe-géographie
L'on dirait une figue géométrique, une espèce de triangle mal défini et baclé au bout de la Grande Terre. C'est un assez grand territoire, qui donne sur trois côtés, de la Pointe des Chateaux, face à l'isle de la Désirade à Sainte Anne en amont et Le Moule sur son côté ouest!
Saint François, a une terre très calcaire, très peu accidentée. Sa côte sur l'Atlantique, forme des calanques comme Anse à l'Eau, mais aussi de jolies plages, Kahouanne, Mancenillier etc.. prisées par les touristes!
Les millénaires ont construits siècles après siècles des islots, comme la Pointe des chateaux transformant les côtes irrémédiablement, comme les salines ou de nombreux lagons!
Les touristes sont amoureux des paysages de Saint François, pour toutes les diversités que cette commune peut offrir. De magnifiques spectacles, s'offrent à leurs yeux curieux de toutes nouveautés, l'isle de la Désidade, qui parait si proche, Marie Galante au loin, ainsi que des islots comme les Petites Terres, appartenant au patrimoine et sont protégées!

L'histoire de Saint françois

sur les terres de Saint François, de 300 à 1400 ans après Jésus christ, les Arawcks les avaient déjà colonisées. C'est un constat effectué par des fouilles entreprises depuis les années 90, à l'anse à la Gourde.
L'on peut considérer que la naissance de la commune se place en 1683 avec les moines capucins qui se placèrent sous la protection de Saint François d'Assise, quand ils fondèrent la paroisse ''des Chateaux''! L'installation des habitants fut longue et difficile, (l'on compte seulement 4.750 habitants en 1790)? Les propriétés étaient très petites par rapport à celles des autres communes. Elles étaient tenues par de modestes colons blancs exploitant en particulier le coton. Par contre, ils employaient un grand nombre d'esclaves, (4,3% de la population servile) de la colonie!

Le changement de nom de la commune

Il a fallu la révolution française, avec victor Hugues, pour que le nom de la commune soit changé en ''Egalité'', en pleine période de déchristianisation. Il a fallu attendre 1801, pour qu'elle retrouve son nom oroginel! Saint François se retrouva au centre d'hostilités pendant les combats avec l'Angleterre et la France de Napoléon.

Saint François s'impose en Grande Terre

Avant la ''Restauration,'' beaucoup d'esclaves furent affranchis, et un progrès considérable dans les rapports entre populations voit le jour avec en 1835, la constitutions de propriétés libres, trois sucreries, dix huit cotonnières et huit vivrières, entrèrent dans ce schéma! En 1837, les premières institutions municipales voient le jour, sans pour autant y inclure les affranchis!
a la ''Restauration,'' Saint François se hisse à la troisième place, après Petit Canal et le Moule, quand à la production agricole de la commune! En effet, la culture de la canne, représente 50% des superficies cultivables. Trente six manufactures de sucre, tournent avec 41 moulins, dont 30 aux vents. soixante dix manufactures sont répertoriées, rien que pour le coton, et huit pour les cultures vivrières et le manioc!

Abolition, choléra et bourgeoisie locale

1865 et 1866, l'épidémie de choléra et la sécheresse de 1871, affecteront peu Saint François, par contre le problème de maind'oeuvre lié à l'abolition de l'esclavage devient un problème récurrent et urgent à règler!
Les chefs d'exploitations font venir une maind'oeuvre étrangère, en particulier de l'Inde pour pallier au manque de travailleurs.
Très vite, saint François se place à la première place en Guadeloupe pour la production de sucre, avec une population indienne estimée à 27% de la population qui était à l'époque d'environ 6.500 habitants.
La bourgeoisie de la commune, en particulier les propriétaires de Sainte Marthe, qui détenaient la seule usine à vapeur de Saint François, dominait la vie sociale et politique de la commune. Les propriétaires de Sainte marthe, sont également à l'origine de l'élevage de chevaux de courses, qui perdurent encore en guadeloupe!
dans les années trente, les notables de la commune perdent de leur influence, et l'on voit arriver à la tête de la commune les premiers décendants d'indiens. De nos jours, cela semble une constante, puisque monsieur Ernest Moutoussamy est le député maire de la commune depuis 1989.

Troubles sociaux et cyclone

Le vingtième siècle, voit arriver à Saint François, comme la Guadeloupe, de grands problèmes sociaux. Des mouvements de grèves s'amplifièrent en cascades, aboutissant en 1910, à l'élection des premiers députés socialistes, messieurs Légétimus et Boineuf.
Saint françois fut terriblement marqué en 1928, par le cyclone, 80 morts, 200 blessés avec d'importants dégats matériels. saint François a été la commune la plus durement touchée!

Saint François et ses ressources actuelles

Saint François ne reste pas en arrière des idées et du progrès. Tournée depuis des lustres vers la pêche et l'agriculture a décidé de se moderniser, en particulier au bourg avec de nouvelles infrastructures sportives et culturelles. De nouvelles zones économiques ont fait également leur apparition. Saint François est devenue une ville incourtournable pour son troisième pôle, le tourisme!

Atout pêches

Saint françois possède un port avec des vocations diverses, touristiques, transports de passagers - navettes vers l'isle de la Désirade et les pêcheurs.
La commune se targue, de produire 15.000 tonnes de poissons. La pêche à Saint Françoi est une réalité, un dogme, une religion, un culte!
La fête du ''poisson et de la mer'' se célèbre tous les ans en avril. La fête des ''marins'', se célèbre en août de chaque année. Les touristes et la population locale sont friands de ce genre de manifestations qui se déroulent dans une ambiance bon enfant!

Atout agriculture

L'agriculture, elle aussi, s'est modernisée et diversifiée, comme: les pépinières, la culture du melon, l'horticulture. C'est un travail à plein temps rude, difficile, mais que les paysans franciscains, mènent à bien avec volonté et courage! Beaucoup d'entre eux se sont regroupés en coopératives, qui gèrent collectivement et exportent avec succès!

Atout tourisme

Saint françois sur le plan du tourisme est sans doute en tête de toutes les villes touristiques de l'archipel. des plages splendides, un casino, un aérodrome, un golf, une marina, des hôtels de luxe, de très nombreux gîtes, permettent d'acceuillir un tourisme de haut niveau!
Le golf international est un golf à 18 trous , tracé pour les connaisseurs, par le grand architecte américain, Robert Trent Jones!
La marina s'est logée dans ce qui est communément appelée, ''la grande saline''. le port est bien protégé. Il est équipé d'une station d'essences de différents commerces agréables, de restaurants etc.. Le port a 4 pontons aménagés avec l'eau et l'electricité. les autorités songent à l'agrandir pour que les plaisanciers puissent disposer de 200 places!
La capitainerie, met toutes fois en garde les plaisanciers sur une approche qui pourrait être dangereuse, mais qui est fort bien délimitée dans la ''passe champagne''. Le tirant d'eau est de 2 mètres 50 au maximum!
L'aéroport situé au bout du golf international, permet de recevoir seulement des appareils de 5 tonnes 700.


Jean - Jacques Coudiere