Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Faut il avoir peur des Boeing 777 ?

Troisième panne sur ce type d'appareils entre Paris et les Antilles


Rédigé le Lundi 12 Janvier 2009 à 08:14 | 0 commentaire(s)
Lu 6295 fois

Depuis juin 2007, sept incidents se sont déclarés sur les Boeing 777, les responsables d'Air France, sont dans l'incapacité pour le moment, d'expliquer ces problèmes. Des inspections régulières ont été programmées depuis 19 mois.


Les services d'Air France ont pris le problème à bras le corps.

Faut il avoir peur des Boeing 777 ?
Dimanche 4 janvier, le vol AF 652, Paris Fort de France, les passagers ont été informé par le commandant de bord, qu'une anomalie au niveau du moteur a été signalé par l'ordinateur de bord, par précaution, l'avion fait demi tour pour se poser sur l'aéroport Santa Maria de Tercéra aux Açores.
Le personnel de bord s'est comporté de remarquable façon disent les passagers, nous avons eu peur, mais ils ont tout fait pour nous rassurer.
Les passagers sont repartis le lendemain matin sur un autre Boeing 777 sans incident jusqu'à Fort de France.

La Société Boeing communique:
La flotte des 777 mondiale est constituée de 747 avions en service aujourd' hui et totalise depuis le début de sa mise en service 19.031.232 heures de vol, 4.170.405 cycles, (décollages et atterrissages).
La flotte 777/300 ER, plus spécifiquement, c omprend 169 avions en service ayant totalisé 1.426.724 heures de vol, 198.463 cycles. aucun 777, n'a été l'objet d' accident. Pour information, le taux d'accident est de 1,64 pour l'ensemble de la flotte mondiale. Concernant les moteurs, le taux de panne en vol du moteur GE 90, qui équipe les 777/300 ER est de 0,005 pour 1000 heures de vol du moteur. Il est inférieur au taux de panne accepté par les autorités de régulation dans le monde qui est de 0,010!

Le responsable de la flotte 777 d' Air France, Olivier Ternisien, admet la difficulté à identifier les raisons de ces pannes. Ce sont des défaillances qui interviennent après 3 ans sans incident. Il est difficile de cerner les problèmes, car les incidents interviennent aussi bien sur des moteurs de 3.500 heures de vol que des moteurs avec 14.000 heures de vol. Une autre difficulté dit il, c'est qu'il nous faut plusieurs incidents pour faire une analyse complète et objective, d'autant plus que les problèmes sont différents des uns des autres. La conception d'une pièce est à améliorer, en attendant qu'elle soit refaite et installée sur tous les réacteurs aux frais du constructeur, nous menons des inspections régulières cxonformément à ce qui a été demandé par le motoriste et les services de l'aviation civile. Air France/KLM, a pris le problème à bras le corps mais commercialement, il parait impossible de suspendre simultanément l'exploitation de ses 25 Boeing 777. Air France/KLM se dit prête à faire les efforts nécessaires pour rassurer la clientèle.








Jean-Jacques Coudiere