Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Eloge de Raymond Guillod, ancien maire de Bouillante , (première partie), par Marthélius Ladine , historien.


Rédigé le Vendredi 20 Avril 2007 à 03:06 commentaire(s)
Lu 3328 fois

Bienfaiteur du peuple, messie pour ceux qui étaient désespérés, saint patron de l'humanisme bouillantais, le sieur Raymond guillod, arpenta toutes les strates de la société antillaise, toujours avec une dignité singulière!


une mémoire vivante.

Il existe dans une des vallées enchantées de la c$ote sous le vent, une bâtisse coloniale drapée d'une innocente blancheur de papier vierge comme les haciendas d'Amérique du sud et qui tous les jours sourit sournoisement aux clins d'oeil du rude soleil tropical.
Paisible dans sa candeur et dans une légère timidité, elle est là dominante, silencieuse et sereine derrière les chorégraphies des hautes branches des arbres magnifiques.
La beauté des lieux me piquait le coeur de merveilles et d'enchentements telle une aiguille de déesse amoureuse. Envoûté, je m'enfonçais dans un grand patio de pierres tailléess et bien travaillées où l'air aux senteurs de sucre et de canelle me pénétrait tout le corps en bataillant contre une soudaine âpreté qui avait envahi tout mon intérieur.
Je me souviens encore de cette douceur rafraîchissante eau de coco que m'offrit avec noblesse le maître des lieux. Précieuse dans ma bouche gourmande, je savourai chaque goutte de cette désaltérante boisson qui me caressait et qui me gargarisait tant le palais et les cordes vocales.
Derrière les cloisons qui abritent tant de pureté, tant de bonté et tant d'humanisme, derrière le silence des plantes tropicales et derrière la poésie des couleurs déconcertantes des arbustes royaux, règne en maître, une mémoire vivante!
Il existe ce grand homme d'origine saint claudienne, qui souvent, dans l'ancien temps marcha sur sa propre vie pour défendre avec ferveur le bonheur et le respect des autres.
Bienfaiteur du peuple, messie pour ceux qui étaient désespéréz, saint patron de l'humanisme bouillantais, le sieur Raymond Guillod arpenta tous les strates de la société antillaise toujours avec une dignité singulière!
Simple et brillant étudiant du lycée Gerville Réache et du lycée Carnot, il fut sollicité en tant que directeur d'école en 1945 à Bouillante. Durant les terribles années coloniales de la vie guadeloupéenne, son coeur saignait chaque fois qu'une misérable case agonisait dans la poutre de la misère et dans les griffes de l'injustice.
Cet homme savait partager la douleur avec ce peuple qui avait l'habitude de souffrir avec les dents serrées.Il râlait avec le chant macabre des vieux bidons, des vieilles machines rouillées, de casseroles trouées, des couïs vides avec des planches pourries et tâchées at avec les cris des tôles défoncées!
Humaniste et généreux jusque dans les veines, il devint infirmier, écrivain public. Il remplissait les papiers administratifs des illétrés. Surtout, ceux qui fredonnaient avec frénésie:<<manman la grève barré moins. Missié Michel pa lé baille dé fran>>.
homme du peuple, il fit de ses valeurs ''service et proximité'', sa philosophie première et sa vertu. Il dédia sa vie aux justes combats des vieux travailleurs qui trop longtemps eurent la dignité en loques. Estimé par le peuple, il fut sollicité à corps et à cris pour briguer le poste de maire de respective commune de Bouillante en 1950. Maire, conseiller général, député de la Guadeloupe, il gravit avec brio et avec toujours la même humilité singulière, tous les échelons de la politique antillaise.
Cependant, sa politique c'était le bien fondé du peuple. Pour cet homme de grande envergure, le peuple passait avant tout intérêt politique. Il demeura trente ans à la tête de la municipalité Bouillantaise et pris une retraite bien méritée quand il atteignit ses soixante trois printemps!
Homme de coeur et de convictions, bâtisseur de grands chantiers, il eut à son actif, la création de la nouvelle mairie, la construction de la route des Mamelles, etc...
Homme de tous les métiers, bougre de combat et d'expériences, homme de terrain, de courage et de fraternité sans faille, le sieur Raymond Guillod fut et le restera pendant des soleils et des soleils dans le coeur de tous les bouillantais un patriarche incontesté







M. Ladine