Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Distillerie Reimonenq, le musée du rhum en guadeloupe

rhum Reimonenq, le musée du rhum


Rédigé le Dimanche 25 Juillet 2010 à 09:14 commentaire(s)
Lu 19941 fois

Situé à Bellevue de Sainte-Rose, le Musée du Rhum a pour vocation, de par ses collections et la richesse de son « fonds », à perpétuer trois siècles de l’histoire des Iles, et par conséquent celle du « tafia », le rhum.
La famille Reimonenq, le propriétaire des lieux, s’évertue à conserver les traditions et les secrets de fabrication qui donnent à l’ensemble de sa production, cette qualité unique recherchée par la clientèle et les visiteurs (des touristes pour la plupart) venus du monde entier.


Une entreprise pionnière

sainte Rose-Superbe panneau, indiquant le musée
sainte Rose-Superbe panneau, indiquant le musée
Parmi les produits remarquables de la distillerie, à noter « le cœur de chauffe », un rhum blanc apprécié des connaisseurs. Mais aussi les rhums vieux REIMONENQ dont la « Cuvée Prestige », la « Réserve Spéciale », fameux dans la Caraïbe et au-delà.


En plus des appareils anciens propres au cycle de fabrication et un film (en 5 langues, le français, l’anglais, l’espagnol, l’italien et l’allemand) montrant le détail des opérations de la coupe de la canne au produit fini, au milieu d’un parc parfaitement entretenu et non loin de la distillerie, le bâtiment du Musée - qui s’étend sur deux niveaux et recouvre une surface de 500 m2- présente tout un ensemble d’objets artisanaux dont voici un bref aperçu : collection de machettes ayant servi à la coupe de la canne dans divers pays ; la sucrote (fabrication du sucre) ; moulins (à bêtes, à vent, à vapeur) ; matériel et vêtements de l’époque en usage au « temps de l’antan » ; ensemble de graines d’arbres locaux et leur usage en artisanat. Enfin, dans un souci de mieux intéresser les visiteurs, un ensemble (unique dans la Caraïbe) de quelque 180 cartons contenant des milliers de superbes insectes, de toutes tailles et coloris, rassemblés par un Entomologiste averti. Pour finir, et eu égard à l’importance des voiliers et autres bâtiments à rames (ou à vapeur !), une collection de splendides maquettes en bois construites à l’échelle et montrant, en une quarantaine d’exemplaires, différents modèles en usage aux époques révolues.

Le Rez-de-Chaussée : la réception des visiteurs et le musée du rhum proprement dit.

sainte rose-Récompenses obtenues aux concours de Paris
sainte rose-Récompenses obtenues aux concours de Paris
Les dames préposées à l’accueil informent et guident les visiteurs avec gentillesse. Elles leur indiqueront bien volontiers les étapes de la visite et, celle-ci terminée, se feront un plaisir d’offrir des rafraîchissements et de faire connaître les produits en vente à la boutique du Musée. Toujours au rez-de-chaussée, le visiteur admirera les photos, pièces et objets divers inhérents au cycle du rhum, avant de se rendre à salle de projection (le film est d’une durée de 15 minutes).

Le premier étage

Sainte rose-Tourniquet pour dégustations
Sainte rose-Tourniquet pour dégustations
Après avoir grimpé un petit escalier façonné dans le bois des îles, le visiteur aura le choix de poursuivre la visite en commençant par la collection d’Insectes (salle climatisée) ou celle des maquettes de voiliers, voire encore celle des pièces de vêture et autres objets locaux du « temps de l’antan ». Outre le radeau biblique (dû à l’imagination du propriétaire et à l’habilité d’un artisan!), on ne pourra qu’admirer le Dynastes hercules long d’un mètre cinquante, façonné par un artiste italien de renommée internationale. Quant à la collection d’Insectes, il n’est que d’assurer qu’elle est fan-tas-ti-que et l’on aura tout dit ! On y découvrira des phasmes feuille à l’homochromie parfaite, chacun pouvant se confondre avec une feuille ou une brindille ; des papillons aux coloris chatoyants, des coléoptères armés de pinces et de cornes… Une véritable débauche de formes et de couleurs offertes à l’admiration et à la découverte.

Mais tout à une fin…

Fin de la visite

Sainte rose-un vieil alambic en cuivre
Sainte rose-un vieil alambic en cuivre
Le Musée offre à ses visiteurs de goûter (sans bourse délier et sans retenue…ou presque !) à la gamme de fabrication de ses punchs et de ses rhums (vieux et blancs). Pour ceux qui voudront ramener un souvenir de leur visite, et, une fois rentrés à la maison, encore mieux savourer ces instants quasi magiques, il leur suffira de faire l’acquisition d’une ou de plusieurs bouteilles « maison » voire d’un de ces petits objets qui orneront leur salon

sainte rose-un pressoir antan lontan
sainte rose-un pressoir antan lontan

Sainte rose-Tonneaux de conservation
Sainte rose-Tonneaux de conservation

Sainte rose- Expo de sabres de coupes
Sainte rose- Expo de sabres de coupes

Sainte rose-Des insectes par centaines
Sainte rose-Des insectes par centaines

Sainte rose-des voiliers pour rêver
Sainte rose-des voiliers pour rêver


Les photographies sont de Jean-Jacques Coudiere, les textes du musée du rhum.


musée du rhum