Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Aid el Kebir en Guadeloupe (Aid al Adha)

Grande fête du monton en Guadeloupe


Rédigé le Mercredi 26 Septembre 2012 à 09:27 | 0 commentaire(s)
Lu 9786 fois

Cette année encore, la plupart de musulmans de Guadeloupe fêteront la traditionnelle Aid El Kebir (la grande fête) autrement appelée Aid al Adha (la fête du mouton ou fête du sacrifice). Partons à la découverte d'une des plus grandes fêtes de nos frêres musulmans guadeloupéens


Moutons race Sardi du Maroc prêt au sacrifice
Moutons race Sardi du Maroc prêt au sacrifice

Aid el Kebir sera fêtée par des guadeloupéens

Dénigré par la plupart des judéo-chrétiens, c'est par manque de connaissance que nous nous faisons une idée préconcue de cette fête musulmane.

Pour une partie d'entre nous, symbolisant une boucherie aux couteaux faisant souffrir des animaux et rien de plus, il est temps aujourd'hui d'ouvrir les yeux bien grands et d'essayer de comprendre, il sera toujours temps ensuite de décider s'il s'agit vraiment d'une tuerie sanguinaire inutile.

Encore une fois cet article s'inscrit dans un état d'esprit de découverte de tous les guadeloupéens (même minoritaire sur l'ile), de mieux comprendre leurs rituels et de développer notre mieux vivra ensemble

Le sacrifice d'Ismael, tableau de Rambrandt
Le sacrifice d'Ismael, tableau de Rambrandt

Origine de l'Aid el Kebir : commémoration du sacrifice d' Ismael

Il existe entre les différentes religion livresque des points communs et des histoires communes, ce qui ne pose pas de problèmes pour les musulmans puisque pour eux, il n'existe qu'un seul Dieu et Jesus , la Bible, Marie , Ismael font partie de leurs célébrations et religion.

Ismaël est, selon le livre de la Genèse, le premier fils d’Abraham avec Agar, la servante égyptienne de son épouse Sarah, pour les musulmans, Ismaël et Isaac sont deux prophètes d'une importance égale, même s'il existe un doute sur lequel des deux auraient été sacrifiés, les savants s'orientent en majorité vers le sacrifice d' Ismaël.

Ismaël deviendra le père de la lignée des Arabes dits mustaʿriba (arabes arabisés) dont le prophète Muhammad (Mahomet en européen) est issu, c'est dire l'importance initiale que porte les musulmans à l'histoire de ce prophete !

Le Coran dans la sourate 37 évoque le sacrifice d'Abraham à l'origine de la commémoration de cet acte.
Les rêves sont capitaux et de véritables signes pour les croyants musulmans, Abraham à eu un songe et s'en ouvre à son fils en ces termes :
- « Ô mon fils, je vois en rêve que je t’égorge. Qu’en penses-tu ? »
- « Père, répondit le fils, fais ce qui t’est ordonné. Tu me trouveras, si Dieu veut, parmi ceux qui supportent [l’épreuve] » (Cor. 37 : 102).

Dans la douleur, Abraham, part exécuter les ordres divins et sacrifier son fils pour Dieu (Allah étant la traduction de Dieu, nous l'utiliserons ici sous sa forme française)

Au dernier moment Dieu change le destin d' Abraham, reconnaissant que ce dernier allait executer cet acte pour lui, il lui ordonne de sacrifier un bélier à la place de son fils.


L'Aïd el-Kebir est la fête du sacrifice du mouton. Elle symbolise plus que la soumission des musulmans à Allah.
L'Aïd el-Kebir est la fête du sacrifice du mouton. Elle symbolise plus que la soumission des musulmans à Allah.

Aid el Kebir, jour de fête traditionnelle

Ce jour représente également tout un rituel traditionnelle, que ce soit chiite ou sunnite, le matin très tôt, les musulmans mangent un nombre impair de dattes selon la sunna (ensemble de lois tirées des hadiths du prophète Muhammad), puis après s'être purifiés par les ablutions (s'être lavé entièrement pied, mains, bras, tete) et s'être parés de leurs plus beaux vêtements, ils se rendent au lieu de prière (à l'extérieur ). Ils prient deux unités de prière et écoutent le sermon de l'imam qui les exhortent à craindre Dieu et à multiplier les actes d'adoration et de dévotion et à les parfaire afin qu’ils récoltent le succès au jour de la Résurrection. Enfin, l’imam égorge sa bête ( mouton, chèvre, vache, chameau... ) au nom d'Allah, sur le lieu de sacrifice ensuite les fidèles l'accomplissent à leur tour.

L'islam incite les croyants à remercier Dieu pour ses bienfaits, et à partager la viande avec les plus pauvres dans un esprit de recueillement et de fraternité .. dans certains pays comme le Maroc, c'est le sacrifice du belier du Roi cette année, Mohammed VI, qui donne le point de départ des sacrifices mais il n'y a pas d'obligation.

Porte d’Ivry. Mme Ba, d’origine mauritanienne, a invité famille et amis pour célébrer l’Aïd. Tandis que les hommes sont allés prier à la Grande Mosquée de Paris à 9 heures, les femmes se sont réunies pour préparer et partager le repas.  Cr
Porte d’Ivry. Mme Ba, d’origine mauritanienne, a invité famille et amis pour célébrer l’Aïd. Tandis que les hommes sont allés prier à la Grande Mosquée de Paris à 9 heures, les femmes se sont réunies pour préparer et partager le repas. Cr

Aid el Kebir est un moment d'offrande et familial

« Le sacrifice ne fait pas partie des 5 piliers de l’Islam, et il est plus considéré comme une tradition que comme une obligation coranique. Par conséquent, des solutions alternatives au sacrifice sont possibles telles que le don ou l’offrande. Les gens peuvent faire un don personnel, un don à une organisation qui vient en aide à des musulmans ou à des communautés musulmanes (exemple : villages pauvres) ou passer par une organisation qui met en conserve de la viande sacrifiée, laquelle sera alors distribuée à des familles qui ne peuvent abattre elles-mêmes un mouton.

L'Aïd El Kebir est du reste beaucoup plus qu'un simple événement religieux. C'est aussi une grande fête familiale et sociale, et à l'instar de toute fête, elle est synonyme de rencontre, de joie, de partage et de fraternité. La Fête du Sacrifice est surtout l'occasion pour donner et faire le bien. Le partage avec autrui est une règle chez les musulmans, mais il prend une importance toute particulière ce jour-là.»
Manuel relatif à l’organisation des abattages rituels lors de la fête de l’aïd al-adha, service publique fédéral santé publique, sécurité de la chaine alimentaire et environnement. Septembre 2009

Boxe d’abattage servant à l’électronarcose  (mort de l'animal par electrocution avant abatage - FRANCE)
Boxe d’abattage servant à l’électronarcose (mort de l'animal par electrocution avant abatage - FRANCE)

Aid el kebir dans le respect des animaux

C'est là que le bas blesse, dans un grand pays où l'on assomme avant de tuer, on se soulève d'un sacrifice au couteau sans plus de connaissances sur la chaine de douleur que peut ressentir l'animal
Le sacrifice du mouton de l'Aîd el Kébir se fait généralement sans étourdissement préalable de l'animal, contrairement aux pratiques recommandées habituellement dans les abattoirs, notamment dans l'Union européenne. Des dispositions relatives au bien être de l'animal existent dans de nombreux pays, notamment dans des dispositions de l'Union européenne transcrites dans les législations de tous les pays de l'Union, mais des dérogations spécifiques sont prévues dans le cas d'abattage à caractères religieux.


L'égorgement traditionnel est un acte qui a un but unique : respecter l'animal et le faire mourir vite et sans douleur ! comme le préconise l' islam
Chaque animal qui n'est pas en pleine puissance de ses moyens (pattes cassées, grippe, assomé en tombant,...) ne sera pas ni sacrifié ni mangé !


Enfin, et pour finir sur un peu de science une expérience a été menée en Allemagne, à l'université d'Hanovre, par le Professeur Schultz : un animal est abattu après assommage, de la façon classique, tandis qu'un autre est abattu par une profonde incision pratiquée dans ses veines jugulaires, sa trachée- artère et son œsophage. On a pris soin, auparavant, d'implanter sur chacun des deux un électroencéphalogramme et un électrocardiogramme.
"Les résultats en ont surpris plus d'un (…). C'est l'animal abattu par la profonde incision qui souffre le moins. Trois secondes après l'incision, l'électroencéphalogramme montre en effet un état de profonde inconscience (qui est provoquée par la faible irrigation sanguine du cerveau, due à l'hémorragie). Six secondes après, l'électroencéphalogramme est plat (et il n'y a donc plus de douleur ressentie par l'animal). Pendant le même temps, le cœur continue à battre, et le corps de l'animal se tend vigoureusement (un réflexe dû au système nerveux), ce qui expulse le sang de façon maximale hors du corps, pour une viande plus saine."


Notification d'article

20 décembre 2009 : Suite à la critique constructive et documentée d'un internaute et apres vérification, nous avons retiré une des phrases qui a été écrite sur un sentiment personnel et un vécu mais qui n'était pas une réalité du milieu de la boucherie, les bouchers ne "jouent" pas de coups de masse (en tout cas en généralité et particulièrement pour les abattoirs ou des techniques plus "modernes" sont utilisées, à la différence de l'abattage fermier....)
Nous avons gardé tout de même le sens général de la phrase qui pour nous reste la réalité :
assomer venant du latin somnus, sommeil et l'ensemble des abattoirs européens assommant les animaux avant de les tuer


sébastien sabattini