Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

7 morts dans un incendie à Pointe à Pitre (mise à jour avec vidéo)

Un bazar chinois en flammes


Rédigé le Dimanche 23 Décembre 2007 à 10:04 | 0 commentaire(s)
Lu 7475 fois

Un bazar chinois a prix feu vendredi 21 décembre dans une rue commerçante de Pointe-à-Pitre. Les sauveteurs continuent en ce moment (samedi 22 matin) à fouiller les décombres. On déplore déjà 5 morts


incendie à Pointe à Pitre
incendie à Pointe à Pitre

Encore à la recherche d'éventuelles victimes ce samedi matin

D'aprés nos sources, l'incendie de ce bazar chinois situé dans une rue commercante de Pointe à pitre en Guadeloupe, aurait été initié par 3 jeunes qui ont fait exploser des pétards dans le magasin, juste à côté d'un stock plus important ! Une mère et ses deux enfants sont restés bloqués dans le magasin. Un homme a été grièvement brûlé au 3e degré et transporté à l'hôpital. Un périmètre de sécurité a été mis en place, mais le feux s'est propagé au magasin voisin, au deux étages du batiment ainsi qu' deux voitures proches.Les pompiers ont mis 9 heures pour circonscrire l'incendie, puis a débuté la fouille des décombres.... "une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes du sinistre, qui pourrait donc être "d'origine humaine" mais accidentelle, selon les premiers éléments. Plusieurs personnes présentes sur les lieux du drame étaient entendues samedi par la police."
Le magasin de possédait pas d'issu de secours, "Le bâtiment n'avait aucune issue de secours, le seul accès était l'entrée principale, ce qui a ralenti la progression des sapeurs"

Le danger des pétards en Guadeloupe
Le danger des pétards en Guadeloupe

Les pétards en Guadeloupe et rappel de la législation

L'utilisation de pétards devient de plus en plus fréquente en Guadeloupe, leurs utilisation est pratiquement systématique aux fêtes importantes du département. C'est pour cette raison que la préfecture de Guadeloupe avait prévenu des dangers importants que représentent ces artifices. Pas assez largement à notre avis. Rappelons qu' à tous ceux qui souhaitent faire un feux d'artifices pour Noël et nouvel an que de tels tirs sont reglementés : Attention, même si vous pouvez organiser un feu d'artifice dans votre jardin, Il vous faut obtenir au préalable l'accord de la municipalité, adressez-vous en priorité à des artificiers professionnels pour acheter le matériel nécessaire. Il existe des valises prêtes à l'emploi. Les feux peuvent durer de 2 minutes à une demi-heure, par exemple. Mieux vaut acheter le matériel au dernier moment pour éviter le stockage. Si toutefois, vous ne pouvez faire autrement : stocker le dans un endroit sec, à l'abri du soleil, hors de portée des enfants. N'oubliez jamais qu'il s'agit d'explosifs, que vous manipulez de la poudre... Le périmètre de sécurité doit être équivalent à la puissance de la fusée. Si celle-ci part à 10 m du sol, le périmètre doit être au minimum de 10 m. Bien vérifier que vous ne tirez pas le feu d'artifice sur le passage d'une ligne téléphonique ou sous un arbre. Pour acheter de quoi faire un feu, il faut avoir 18 ans.

Les pompiers ont découvert un sixième cadavre dans la matinée, puis un septième un peu plus tard

Le nombre total de personnes à l'intérieur du magasin au moment du drame n'était pas encore connu samedi après-midi. Les sauveteurs ont continué samedi de fouiller les décombres à la recherche d'éventuelles autres victimes. Un périmètre de sécurité a été mis en place, puis renforcé. Le président du Conseil régional de la Guadeloupe, Victorin Lurel, a fait part de sa "profonde émotion" et offert son aide aux proches des victimes. "Au moment où la Guadeloupe s'apprête à fêter Noël, des familles sont plongées dans le deuil et dans une peine insupportable à la suite d'une tragédie sur laquelle il faudra très vite faire toute la lumière", a-t-il écrit dans un communiqué. Le Conseil régional a précisé que trois de ses vice-présidentes, Josette Borel-Lincertin, Marlène Melisse et Fély Kacy-Bambuck, s'étaient déjà rendues auprès de certains des proches des victimes afin de "manifester la solidarité" des Guadeloupéens.



sébastien sabattini