Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

3e édition du SCAL en Guadeloupe du 23 au 25 novembre, le salon caribéen alimentation et agriculture

L'équivalent du salon de l’agriculture de Paris en Guadeloupe


Rédigé le Samedi 24 Novembre 2007 à 05:42 commentaire(s)
Lu 2165 fois

Un marché où dégustation et vente se côtoient, comme les produits locaux et les marques internationales. 80 stands, 11 pays et des milliers de produits sont présentés aux professionnels et au grand public.


Salon Caribéen de l'Alimentation et de l'Agriculture
Salon Caribéen de l'Alimentation et de l'Agriculture

Salon Caribéen de l'Alimentation et de l'Agriculture, un rendez vous unique

La troisième édition du SCAL qui se déroulera autour des thèmes de l'alimentation et de l'agriculture sera l'occasion rêvée pour découvrir et redécouvrir toutes les saveurs de notre Caraïbe… Les précedentes éditions ont générées 10 000 visiteurs, dont 3000 professionnels, force est de constater que l'agriculture guadeloupéenne à bien compris qu'une politique agricole n'est possible qu'avec un soutien du consommateur, le Salon Caribéen de l'Alimentation et de l'Agriculture axera donc ses présentations non seulement sur les produits de qualité mais également sur des notions de traçabilité des produits, d'étiquetage ou encore de la mise en œuvre des producteurs en matière d'environnement

Exposants du salon caribéen alimentation et agriculture

Exposants du salon caribéen alimentation et agriculture
Exposants du salon caribéen alimentation et agriculture

Agriculture de Guadeloupe

La banane constitue le premier produit d’exportation en volume et demeure un des piliers de l’économie agricole du département avec une production récoltée en 2004 de 87 500 tonnes dont 65 730 tonnes exportées et seulement 52 000 tonnes exportées en 2005, inférieure au quota de 150 000 tonnes nettes ouvert à la Guadeloupe sur le marché communautaire. La superficie consacrée à la culture de la banane est évaluée à 3 500 hectares soit 10% de la surface agricole utilisée du département.
La culture de la canne à sucre représente la deuxième activité agricole. Le sucre est la seconde production locale. Deux usines (Gardel en Grande-Terre et Grande-Anse à Marie-Galante) ont, en 2005, broyé près de 841 000 tonnes de canne à sucre pour produire 73 000 tonnes de sucre. La production de rhum s'élève en 2005 à 59 000 hectolitres d'alcool pur qui se partage entre le rhum agricole (25 717 hectolitres d’alcool pur en 2005) obtenu par distillation du jus de canne fermenté, le rhum industriel préparé à partir de mélasse (33 115 HAP).
En ce qui concerne la filière diversification, les professionnels tentent de s’organiser. L’ensemble des filières végétales autres que banane et canne représente environ 40% de la production agricole finale. La production melonnière est un bon exemple de diversification réussie : avec près de 430 hectares de superficie développée, la production atteint près de 7 500 tonnes dont les deux tiers sont dirigés vers l’exportation.
Les terres arables se répartissent autour de 24 000 hectares, soit 14% de la superficie totale de l’archipel guadeloupéen.
Les cultures industrielles couvrent à elles seules la majorité des terres arables grâce à la canne à sucre, puis viennent les cultures fruitières semi-permanentes (22%), et les cultures légumières (12%). Les cultures florales couvrent 200 hectares.
En ce qui concerne le cheptel, le troupeau bovin se situe au 1er rang avec 73 000 têtes dont environ 25 000 sont élevées hors exploitations agricoles. Vient ensuite le troupeau caprin qui connaît un certain essor avec 47 000 têtes (dont près de 14000 estimées hors exploitation). Le troupeau porcin arrive à près de 28 000 porcs et le troupeau ovin se situe en dessous des 4 000 têtes.
L’élevage des volailles et des lapins connaît un certain essor avec 468 000 têtes en 2005 contre 342 000 en 1989. Il faut souligner que l’élevage des poules pondeuses a été multipliés par 2,8 depuis 1989 et que celui des poulets de chair a gagné 29 000 têtes. Les professionnels de la volaille s’organisent pour faire face à la concurrence des produits d’importation et satisfont 60% de la demande locale en oeufs de consommation.

Sources : Ministere de l'agriculture

En savoir plus...

Site officiel du salon caribéen alimentation et agriculture
Trouver un marché, négocier des marques, s'associer, échanger, étudier, rechercher, tout, au SCAL, est prétexte à construire l'avenir.

Salon de l'agriculture de Paris
Ouvert du 23 février au 2 mars 2008 à la porte de Versailles de Paris


sébastien sabattini