Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Victorin Lurel s'insurge, après le rapport sur les carburants

Le gouvernement doit rapidement réagir......si non ?


Rédigé le Mardi 10 Février 2009 à 07:04 | 0 commentaire(s)
Lu 2324 fois

Yves Jégo, devant l'inquiétude des iliens a nommé une commission en novembre 2008, chargée d'inspecter le système de distribution des carburants dans les Dom. Le rapport est accablant pour les compagnies pétrolières!


Des éclaircissements s'il vous plait !

Yves Jégo, Secrétaire d'Etat
Yves Jégo, Secrétaire d'Etat
Lors des négociations entre tous les partenaires du conflit et le secrétaire d'Etat Yves Jego la semaine dernière et l'audition des dirigeants de la SARA, la question se pose sur l'enrichissement abusif des compagnies pétrolières. Le gouvernement envisage une action judiciaire, mais le journal ''Le Monde'', note que l'Etat n'est pas exempt de reproches. Le système administratif actuel sur les prix par les préfets est en train de couler, les services de l' Etat, ne peuvent justifier leurs calculs sur lesquels reposent leurs évaluations.

Victorin Lurel réclamme de rapides décisions du gouvernement.

Victorin Lurel, député de la République, président du Conseil Régional de Guadeloupe
Victorin Lurel, député de la République, président du Conseil Régional de Guadeloupe
Victorin Lurel, député de la République, Président de la Région Guadeloupe après avoir pris notes des conclusions du rapport de la Commission chargée d'enquêter sur le prix des carburants, appel le gouvernement à mettre un terme très rapide à une situation plus que dommageable pour les territoires domiens concernés.

Les premières conclusions, révêlées par le journal ''Le Monde'' ont mis au grand jour le scandale des prix des carburants pour la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique, Victorin Lurel dénonce ces faits et redit que cela fait 5 années qu'il dénonce ce scandale, il vilipende fortement l'opacité dans laquelle, la SARA, avec la complicité indirecte de l'Etat, spolie les populations concernées. La SARA, filiale de TOTAL jouit malheureusement du monopole des approvisionnements de carburants dans les 3 territoires déjà cités!

Le rapport met au grand jour des éléments, aujourd'hui portés à la connaissance des populations, comme:
Des frais indûment perçus
La dilatation des carburants, sous l'effet de la chaleur
La taxe de récupération des huiles usées, (service jamais rendu)
Victorin Lurel met en cause la crédibilité de la fixation des prix des carburants et demande au Gouvernement d'aller jusqu'au bout pour obtenir réparation du préjudice, auprès des tribunaux!

Le pré rapport dévoilé par ''Le Monde'', confirme les études effectuées par le Conseil Economique et Social Régional. Celui ci déclare que l' Etat ne peut à aucun moment justifier ses bases de calculs sur lesquels reposent l'évaluation des prix des carburants, l'opacité sur le coût réel des approvisionnements de la SARA, notamment sur le coût réel en particulier la répartition entre les importations de pétrole brut et le pétrole déjà raffiné, le caractère fantaisiste de plusieurs composantes du prix, telles que le passage en dépôt, le coût du transport vers la Guadeloupe et les coûts salariaux!



















L'honnêteté de la SARA, mise en cause.

Victorin Lurel s'insurge, après le rapport sur les carburants
Le pré rapport de la commission met grandement en défaut les compagnies pétrolières pour le coût des approvisionnements, brut importé, pour être raffiné et produits finis ou semi finis, celui ci n'est pas déterminé sur la base des approvisionnements réels mais sur celle d'une formule intangible, avec une clef de répartition invariable entre le brut et produits finis, même quand la SARA, (Société Anonyme des Antilles), a été arrêtée pendant 2 mois ? De graves soupçons pèse sur la SARA, sur un enrichissement indû!

Autres curiosités:
Les variations de 15% de la valeur ajoutée par la SARA sur les produits bruts. L'inquiétude de l'inspecteur qui a rédigé le rapport porte sur le fait que cette marge intègre toute la masse salariale, alors que 25% des effectifs exercent dans les dépôts et figurent donc dans les comptes.
De même, le coût du transport des produits pétroliers par la SARA vers la Guadeloupe n'aurait jamais été révisé depuis 1989, ce qui est d'autant inadmissible que les coûts du fret ont largement baissé.
Le coût du passage en dépôt est largerment fantaisiste, affirme encore l'inspecteur.
Celui ci aimerait vérifier que les pétroliers ne se mettent pas de la marge de détail dans la poche, lorsqu'ils vendent directement du carburant aux gros clients pour leurs cuves privées................Ceci, représenterait pour certains, plus de 10% de leur chiffre d'affaire ?
''Le Monde'' affirme que l'inspecteur a noté une longue liste d'anomalies, de chiffres non justifiés, de formules peu calées sur la réalité des coûts, donc, la crédibilité du dispositif est atteinte , c'est un système qui profiterait largement à tous, sauf aux consommateurs!

Sources France-Antilles










Jean-Jacques Coudiere