Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Un dimanche avec les colombophiles

Tout y était, punch, repas, musique, ambiance et accueil.


Rédigé le Lundi 14 Mai 2007 à 00:00 commentaire(s)
Lu 2633 fois

Ce dimanche là, c'était la fête sur la plage de Malendure, la paillote était pleine à craquer de touristes goûtant les plats typiques des cuisinières de l'Amicale colombophile de Malendure.


Un dimanche avec les colombophiles, il fallait faire la queue pour obtenir son repas!

Hé oui, il fallait faire la queue.
Hé oui, il fallait faire la queue.
Il y avait foule sous la paillote de la plage de Malendure ce dimanche 13 mai 2007. L'Amicale colombophile de Malendure organisait une fête à l'intention de ses champions. Ti punch, jus de fruits, repas appréciés par les dîneurs, leurs compliments faisaient chaud au coeur des femmes du club qui avaient passé tellement de temps à confectionner les repas!
Beaucoup de locaux, connaîssant le goût de la fête des colombophiles, les suivent depuis plusieurs années et les touristes étonnés de tant d'ambiance et de la qualité de l'accueil et des repas, remplissaient la paillote de leurs bavardages joyeux!

Un dimanche avec les colombophiles, il a fallu de la patience!

Tout était plein.
Tout était plein.
Toutes les tables étaient remplies, il a fallu quelques fois de la patience aux touristes pour obtenir une place sur le coin d'une table!

Un dimanche avec les colombophiles, place à la danse!

Les corps en otage.
Les corps en otage.
Les tables ont été repoussées, place à la danse, chacun y va sans rechigner, les rythmes antillais, prennent les corps en otage!

Un dimanche avec les colombophiles, pas de musique sans DJ!

Joseph le DJ
Joseph le DJ
Pas de musique sans DJ, Joseph,le DJ national des colombophiles, aux manettes, dispense de la joie pour tpous les danseurs, y compris les plagistes, qui peu à peu, perdent leur timidité!


Jean-Jacques Coudiere