Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Un cadeau de 44 millions d'euros pour la SARA, on ne comprend plus rien !

Les guadeloupéens ne pourront jamais admettre cette façon de faire


Rédigé le Vendredi 3 Juillet 2009 à 03:14 | 0 commentaire(s)
Lu 2128 fois

L' autorité de la concurrence est spécialiste des contrôles des pratiques anticoncurrentielles, de l'expertise du fonctionnement des marchés ainsi que le contrôle des opérations de concentration.


Epinglé par l'autorité de la concurrence, l' Etat passe au dessus et lui fait un suberbe cadeau.

Un cadeau de 44 millions d'euros pour la SARA, on ne comprend plus rien !
Les guadeloupéens ne pourront jamais admettre cette façon de faire, d'autant que la grande grève et l'action du LKP était partie du problème du prix de l'essence. Comment réaliser alors que 48 heures avant ce jour, la SARA est une nouvelle fois épinglée par l' autorité de la concurrence, dénoncée pour ses dérives dans la régulation actuelle, recommandée de renforcer la réglementation des prix des monopoles, de revoir celle des prix de détail afin d'en supprimer les effets pervers !
L' autorité de la concurrence est spécialiste des contrôles des pratiques anticoncurrentielles, de l'expertise du fonctionnement des marchés ainsi que le contrôle des opérations de concentration. Elle se trouve au service du consommateur, elle veille au libre jeu de la concurrence.
Elle se prononce en proclamant solennellement l'échec du système de régulation des prix des carburants aux Antilles. Ce système ne garantit plus l'absence de rente, que le dispositif d'encadrement des marges de distribution ainsi que les prix de détail a été transformé en un système de prix unique aisément manipulable. L' autorité considère qu'entre 2001 et 2008, les marges des principaux opérateurs, (raffineries, pétroliers), auraient augmentés de 41% !
En clair, les guadeloupéens seraient spoliés, l'Autorité va plus loin que le rapport Bolliet !

3 rapports pour dénoncer la SARA

Un cadeau de 44 millions d'euros pour la SARA, on ne comprend plus rien !
Il semble acquis que jamais les guadeloupéens saurant s'ils ont été grugés par les agissements de la SARA, 3 rapports mettent pourtant nettement en accusations les dérives de la SARA. Alors que ces 3 rapports accusent la SARA de dérives professionnelles, l' Etat offre somptueusement 44 millions d'euros aux compagnies pétrolières pour compenser la baisse des prix des carburants dans les départements d'outre mer.............de qui se f... - t - on ?
Le rapport Bolliet avec la grande crise des départements d'outre mer, Yves Jégo avait commandé une enquête sur la formation des prix. La commission Bolliet en avril dernier évoquait la surévaluation des marges de gros et de détail, elle demandait en clair, d'améliorer la transparence du système et de clarifier les règles d'administration des prix du carburant, système anti concurrentiel, déresponsabilisant et inflationiste ! Peu de temps avant, le rapport Payen arrivait aux mêmes conclusions et allant même à suggérer de couper le cordon avec la SARA ?
Trois rapports qui vont sensiblement dans le même sens, comment les guadeloupéens peuvent ils comprendre le cadeau de l'Etat à la SARA, alors que celle ci ne cache pas ses supers profits de 14 Milliards d'euros ?

Victorin Lurel assommé par le geste de l' Etat.

Un cadeau de 44 millions d'euros pour la SARA, on ne comprend plus rien !
Propos de Victorin Lurel, recueilli à Paris par David Martin

Comment réagissez vous au déblocage de 44 millions d'euros par l' Etat au profit des compagnies pétrolières ?
Je suis assez choqué par ce décret,l'Etat compense les pertes apparentes de Total Antilles. Total qui a dégagé un profit de 14 milliard d'euros l'an dernier. Il s'agit d'une faute morale mais pire encore,ce n'est en fait qu'une première avance puisqu'à mesure que le Brent augmente à l'international,l'écart par rapport à la bnorme fixée par l'Etat, c'est à dire les margez de la SARA va s'agrnadir. les sommes à compenser à la SARA, vont donc grossir, c'est aussi le cas de la SRPP à la Réunion.
Nous sommes au début d'un mécanisme infernal. de plus, ces sommes vont être prises sur les crédits ''conditions de vie'' du budget de l'outre mer. Par ailleurs, je suis étonné de constater que les avances faites par la Région et le Département, 3 millions d'euros chacun, même chose en Guyane et à la Réunion ne nous ont pas été remboursées par l'Etat.

C'est un peu paradoxal de voir l'Etat verser cette somme alors que l'Autorité de la concurrence vient elle même de déplorer que les taxes sur les carburants sont trop faibles dans les dom par rapport à la métropole.
Contrairement à ce que soutenait l'ancien secrétaire d'Etat, Yves Jégo, lers taxes portant sur le prix du carburant sont plus faibles dans les Dom qu'en Métropole. Cela signifie que ce ne sont pas les collectivités qui grugent les consommateurs. C'est le prix lui même à la sortie de la raffinerie qui est trop élevé. cela veut dire que l'Etat refuse de voir baisszer les marges fixées unilatéralement par la SARA. Il accepte implicitement une norme de rentabilité de 12% !

Qu'auriez vous préconisé à la place de ce décret ?
Qu'il n'y ai pas de compensation. c'est d'ailleurs l'engagement implicite de l'Etat après les rapports de l'inspection générale des finances et de la haute autorité de la concurrence qui ont mis au grand jour qu'il y a pwofitatyon,une marge excessive et que les consommateurs sont grugés depuis de longues années. Pour nous, c'est acquis, il fallait être raisonnable et baisser les marges. L'etat renonce à cet engagement moral.








Jean-Jacques coudiere