Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Situation financière et économique de la Guadeloupe, février 2010


Rédigé le Lundi 15 Février 2010 à 01:55 | 0 commentaire(s)
Lu 2715 fois


Début de haute saison touristique : l’activité reste basse

Selon les chiffres de l’INSEE, la fréquentation hôtelière reste atone pour le mois de novembre : le taux d’occupation des hôtels (47 %) chute de 14 points sur un an, en lien avec la baisse du nombre de nuitées à 61 000 (contre 85 000 en 2008 et 126 000 en 2007), alors que le nombre mensuel de chambres offertes est stable par rapport à 2008 (92 000).

A fin décembre, le nombre de passagers à l’aéroport Pôle Caraïbe (hors transit) pour 2009 est relativement stable (-0,9 %) par rapport au trafic observé en 2008 mais reste bien en deçà des résultats de 2007 à la même période (-6,3 %). Le bilan de l’année demeure médiocre, du fait de la chute d’activité induite par les mouvements sociaux début 2009. Au total, le nombre de mouvements d’avions diminue de 14,5 % par rapport à 2008, et le trafic de passagers enregistre un repli marqué de 9,6 %, soit 182 455 passagers de moins que l’année précédente.
Situation financière et économique de la Guadeloupe, février 2010

Situation financière et économique de la Guadeloupe, février 2010

Ralentissement de la dégradation du marché de l’emploi

Situation financière et économique de la Guadeloupe, février 2010
A fin décembre 2009, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A s’élève à 51 850 en Guadeloupe et dans les Iles du Nord, soit une hausse de 0,7 % par rapport à novembre et de
11,5 % sur un an.

La croissance du nombre de demandeurs d’emploi sur un an ralentit pour la première fois depuis le mois de juin 2009. Cette décélération est toutefois moins marquée que celle observée en France métropolitaine depuis plusieurs mois, ainsi qu’en Guyane à fin décembre

Stabilisation des indicateurs de vulnérabilité

Situation financière et économique de la Guadeloupe, février 2010
Le nombre de personnes morales en interdit bancaire dont la croissance s’est ralentie au cours de l’année 2009 se stabilise sur un an au mois de janvier 2010 (3 017). Après s’être inscrit en hausse sur un an pour la première fois depuis 5 ans au cours du premier semestre 2009, le nombre de personnes physiques en interdit bancaire (23 202) poursuit sa baisse en glissement annuel (-3 %) pour le quatrième mois consécutif.

Parallèlement, le nombre de dossiers de surendettement déposés à l’IEDOM reste constant par rapport aux mois précédents, mais est en nette diminution par rapport à la même période en 2008 (-22 %) et en 2007 (-17 %).

Enfin, les incidents de paiement sur effets de commerce dont le montant total a progressivement augmenté depuis juin 2009 enregistrent une forte diminution tant en valeur qu’en volume à fin janvier 2010 (en variation mensuelle et en glissement annuel).

Médiation renforcée du crédit pour le secteur du tourisme aux Antilles

Instauré dans le cadre du Conseil Interministériel de l’Outre-mer, la première réunion de médiation du crédit renforcée pour le secteur touristique s’est tenue le 27 janvier en Guadeloupe. Les grands principes du dispositif de médiation ont été rappelés et le point a été fait sur certaines difficultés rencontrées par le secteur du tourisme. A l’issue de la séance, il a été acté la mise en oeuvre d’actions de communication pour informer davantage sur le dispositif de médiation du crédit, la constitution d’une cellule spécifique qui se chargera du suivi et de l’accompagnement de la filière, l’élaboration de statistiques mensuelles de médiation spécifiques au secteur, et la tenue de réunions périodiques de ce comité de suivi du secteur du tourisme pour améliorer l’orientation des entreprises.

Réunion d’installation du Groupement d’intervention régional de la concurrence (GIRC) en Guadeloupe

Crée lors du premier conseil interministériel de l’Outre-mer, le GIRC a pour objectif d’accroître la vigilance de l’Etat sur les distorsions de concurrence et les mécanismes de formation des prix. M. Fabre, préfet de région, a procédé à l’installation du GIRC le 26 janvier 2010. Sous la direction de M. Tibilan, directeur départemental de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, trois enquêtes prioritaires seront effectuées en 2010 (les pratiques commerciales dans la grande distribution; la formation des prix des produits importés; et les délais de paiement entre professionnels).

Mise en eau terminée pour le barrage de Dumanoir à Capesterre-Belle-Eau

Après plus de 30 mois de travaux, le barrage de Dumanoir est opérationnel depuis fin janvier. 34 millions d’euros auront été nécessaires pour construire cette retenue d’eau d’une capacité de stockage de 630 000 m³. Cet ouvrage vient renforcer les infrastructures déjà présentes en Guadeloupe pour pallier l’inadéquation spatiale et temporelle entre les besoins et les ressources mobilisables en eau de l’archipel.

Rapport sur le secteur des communications électroniques en outre-mer

Selon le rapport de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) publié début 2010, l’enjeu principal du désenclavement numérique en outre-mer réside dans le développement des offres d’accès internet à haut débit. En effet, alors que l’accès à un service de téléphonie fixe est assuré à un prix abordable sur l’ensemble du territoire national et que les marchés de la téléphonie mobile en outre-mer sont caractérisés par une dynamique concurrentielle accrue par rapport à la métropole, les offres d’accès internet à haut débit restent globalement plus onéreuses que dans l’hexagone, pour un niveau de service moindre. Plusieurs facteurs explicatifs et recommandations sont évoqués.

Elan de solidarité en Guadeloupe en faveur des victimes du séisme en Haïti

Suite au séisme du 12 janvier 2010 en Haïti, un comité opérationnel technique a été crée en Guadeloupe à l’initiative de l’Etat, du département et de la région pour coordonner et recenser les nombreuses actions en faveur des victimes. L’aide apportée aux sinistrés s’est traduite sous des formes variées (dons en nature, engagements financiers, support logistique…). Une conférence internationale sur l’aide à la reconstruction d’Haïti se tiendra au siège des Nations-Unies au mois de mars.




sébastien sabattini