Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


SARKOZY de retour à Paris

La tourmente autour d'un voyage programmé ne coutant rien au contribuable français !


Rédigé le Mercredi 9 Mai 2007 à 18:16 commentaire(s)
Lu 1668 fois

Nicolas Sarkozy, sa femme Cécilia et leurs proche ont quitté Malte le 9 mai au soir, à bord d'un jet privé appartenant à l'industriel Vincent Bolloré.


Nicolas Sarkozy a quitté Malte mercredi peu après 20h (heure de Paris) à bord d'un jet privé pour rejoindre la capitale française, après de courtes vacances sur cette île de la Méditerranée qui ont suscité une polémique en France. Le nouveau président élu s'est posé au Bourget vers 22h40.


Jet et yacht de Vincent Bolloré

Le jet privé qui transportait le nouveau président élu et ses proches, un Falcon 900 EX, appartient à l'homme d'affaires français Vincent Bolloré, tout comme le yacht de luxe sur lequel il a passé quelques jours de vacances depuis lundi après-midi en compagnie de sa famille.

Les conditions de ce séjour du président élu le 6 mai ont suscité une vive controverse en France. Les socialistes ont vu dans cette escapade une «forme d'arrogance et même d'insulte», des «vacances de milliardaire» ou une «faute de goût», en contradiction avec les valeurs défendues par le candidat de droite durant sa campagne axée notamment sur la réhabilitation du travail et de l'effort.

Ce voyage n'a «pas coûté un centime aux contribuables», a répliqué Nicolas Sarkozy dans des déclarations à la presse à Malte, alors que le chef du PS François Hollande s'était demandé si «la République payait» le séjour du nouveau président.

Plusieurs heures de travail par jour

«Je connais Vincent Bolloré depuis vingt ans. Il m'a invité sur son bateau, je ne vois pas où est la polémique, il n'y a pas de polémique. Je n'ai pas l'intention de me cacher, de mentir, de m'excuser», a-t-il poursuivi, précisant avoir travaillé «plusieurs heures par jour» lors de son court séjour à Malte.


source : 20minutes


sébastien sabattini