Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Rapport définitif de la mission Bolliet sur les prix des carburants.

Il serait possible de baisser encore de 4 centimes et même de 8 centimes à long terme !


Rédigé le Samedi 4 Avril 2009 à 12:00 | 0 commentaire(s)
Lu 3258 fois

Pour changer notre approvisionnement, il faudrait que les partenaires potentiels, Vénézuela, Surinam, Trinidad et Tobago, produisent des carburants correspondants aux normes des USA et de l' Europe


Les dérives du système actuel

Raffinerie de pétrole
Raffinerie de pétrole
Le rapport final de la commission Bolliet differt du pré rapport par des précisions apportées sur la fixation des prix et des surcoûts. Le rapport final, souhaite apporter une transparence du système existant, clarifier les règles d'administration des prix des carburants dans les DOM, qui ont un effet anticoncurrentiel, déresponsabilisant et inflationiste !

A l'origine, il s'agissait de répondre à une situation de monopole et de l'absence de concurrence sur les prix avec le système d'administration mis en place. Il a été constaté que la structure existante a permis d'empiler en même temps que des éléments de prix, plusieurs objectifs: soutient à l'emploi et réalisation de marges auxquelles s'ajoutent les coûts salariaux, ce qui a conduit à ce que l'objectif initial ai été perdu de vue. Le rapport Bolliet indique que la ligne de coût entre la Martinique et la Guadeloupe devrait être réduite d'un quart 0, 760 euros/hl au lieu de 1, 02 euros aujourd'hui au regard des coûts effectivement engagés. La mutualisation existante entre la Martinique et la Guadeloupe, devrait être étendue à la Guyane, résultat de cette opération pour la Guyane, moins 3, 8 centimes /litre par contre, les antillais paieraient plus 0, 17 centime/litre.

Le prix du raffinage est trop élevé.
La commission Bolliet incrimine également le prix du raffinage effectué par la SARA, qui serait plus élevée qu'une raffinerie européenne ? L'étude a été faite sur la période 2005 - 2008 qui montre un surcoût de 19 centimes/litre pour le super carburant et de 11 centimes/litre pour le gasoil, ce qui dégage un surcoût annuel de 100 millions d'euros, pour les consommateurs antillais et guyanais ? La commission Bolliet met les pieds dans le plat de la SARA en indiquant qu'un approvisionnement direct des produits raffinés de la mer du nord bénéficierait aux consommateurs à la hauteur de 15 à 17 centimes pour le super carburant et de 7 à 9 centimes pour le gasoil, la commission fait remarquer que si l'activité de raffinage continuait le coût annuel par emploi direct de rafinage et indirect serait estimé entre 175 millions d' euros et 210 millioins d'euros !

Le problème des marges.
Quand la commission Bolliet examine les marges de gros et de détail, elle fait ressortir 19, 085 euros/litre en Guyuane, 18, 652 euros/litre en Guadeloupe, 15, 02 euros/litre en Martinique pour 10, 5 euros/litre en métropole ? Quand elle se penche sur les marges de détails, elle fait ressortir 5, 3/litre en Guyane, 4, 4/litre en Guadeloupe, 8 euros/litre en Martinique. La commission l'explique par les charges salariales, les rémunérations des gérants de stations dont certains touchent 120.000 euros par an alors qu'en métropole, pour une personne seule elle touche 20.500 euros et pour un couple 35.000 euros, un équilibre doit être trouvé demande prudemment la commission.

Une diminution des prix pourrait intervenir à court terme de l'ordre de 5 à 18 centimes ?

Le rapport propose toujours la généralisation du libre service, (ce qui parait impossible en Guadloupe), ce système permettrait une économie de 4, 3 euros/litre, mais combien d'employés au chômage ?







Jean-Jacques Coudiere