Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Les félicitations internationales à l'élection de Nicolas Sarkozy


Rédigé le Dimanche 6 Mai 2007 à 17:52 commentaire(s)
Lu 2683 fois

Depuis le début de la soirée, le rituel des félicitations des chefs d'états étrangers a commencé. Nicolas Sarkozy ne prendra ses fonctions de Président de la République qu'à partir du 16 mai, mais lors de son premier discours, il semblait déjà être investi de ses fonctions. Ses collaborateurs le disent honoré, concentré, prêt à l'annonce de sa victoire.
Parmi ces chefs d'états ...


un discours tourné vers l'international
un discours tourné vers l'international

Félicitations et encouragements de toutes parts

Le président des Etats-Unis, George W. Bush, a appelé dimanche Nicolas Sarkozy pour le féliciter de son élection à la présidence de la République française."Le président Bush a hâte de travailler avec le président élu Sarkozy pour la poursuite de notre alliance solide", a déclaré Gordon Johndroe. S'adressant aux Etats-Unis, dans son premier discours, Nicolas Sarkozy a déclaré : "Je veux leur dire que la France sera toujours à leur côté quand ils auront besoin d'elle. Je veux leur dire aussi que l'amitié c'est d'accepter aussi que ses amis puissent penser différemment".

Le chef du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a présenté dimanche ses "plus sincères félicitations" à Nicolas Sarkozy. M. Zapatero a estimé qu'il incarnait "une droite ouverte et moderne capable de canaliser les désirs de changement d'un pays appelé à retrouver sa confiance en lui et à continuer à faire partie de la locomotive de l'Europe". M. Zapatero a également rendu hommage à la candidate socialiste malheureuse Ségolène Royal, qu'il avait soutenue lors de son dernier meeting de campagne avant le premier tour à Toulouse.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a salué dimanche la victoire de Nicolas Sarkozy, auquel il fait "toute confiance" pour "exercer un rôle moteur" afin de résoudre notamment la crise institutionnelle causée par le rejet de la Constitution européenne.

La chancelière allemande, Angela Merkel, a félicité Nicolas Sarkozy pour sa victoire. Elle a souhaité chance et succès au nouveau président français pour sa mission, dont elle a souligné qu'elle était lourde de responsabilité.

Le premier ministre britannique, Tony Blair, a téléphoné dimanche à Nicolas Sarkozy afin de le féliciter pour sa victoire. "Le premier ministre a déjà parlé à Sarkozy pour lui faire part de ses félicitations," a indiqué une porte-parole de Downing Street, sans donner plus de détails. La victoire de M. Sarkozy intervient alors que Tony Blair doit annoncer d'ici quelques jours sa démission de son poste de Premier ministre.

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a félicité dimanche Nicolas Sarkozy. "Au nom du peuple et du gouvernement algériens, ainsi qu'en mon nom personnel, j'ai le plaisir de vous présenter mes félicitations les plus chaleureuses pour votre élection ainsi que mes voeux sincères de succès à la tête de la République française", a déclaré M. Bouteflika. Le peuple français "a choisi en vous un homme de coeur et d'action et avec votre expérience des affaires de l'Etat, je suis convaincu que vous saurez répondre aux espoirs qui ont été placés en vous", ajoute le chef de l'Etat algérien.

Le chef de la majorité parlementaire anti-syrienne au Liban, Saad Hariri, a présenté ses "plus chaleureuses félicitations" à M. Sarkozy, dont le succès "représente une nouvelle victoire pour la démocratie" en France et dans le monde. M. Hariri s'est dit "certain, comme le peuple libanais, que les relations historiques entre le Liban et la France se poursuivraient sur les plans politiques, économiques et culturels" pendant la présidence de M. Sarkozy.

Le premier ministre néerlandais, Jan Peter Balkenende, un chrétien-démocrate à la tête de la coalition de centre-droit qui gouverne le pays, a félicité Nicolas Sarkozy, vainqueur de l'élection présidentielle française, en louant le choix du "changement et de la modernisation" qu'ont fait les Français en l'élisant.

Source Le Monde


emmanuel magnon