Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Le ministre du budget adopte des mesures capables d'aller dans le bon sens en Guadeloupe.

Woerth adopte des mesures douanières de soutien


Rédigé le Samedi 21 Février 2009 à 08:25 | 0 commentaire(s)
Lu 1741 fois

Elie Domota se dit d'accord avec ces propositions du ministe du budget, déclarant même que d'était une bonne idée, allons nous enfin vers un accord en Guadeloupe ?


Photographe : Lionel Bonaventure AFP :: Barricade à Pointe-à-Pitre, le 20 février 2009
Photographe : Lionel Bonaventure AFP :: Barricade à Pointe-à-Pitre, le 20 février 2009
Le ministre du Budget Eric Woerth a annoncé samedi l'adoption de "mesures douanières exceptionnelles pour soutenir les entreprises en Guadeloupe", comme la possibilité de reporter les échéances de paiement ou de solliciter leur échelonnement, d'après un communiqué.Evènement

Le leader du LKP Elie Domota a réagi en qualifiant ces mesures de "bonne idée". Ces mesures "vont dans le sens d'aider les entreprises, je crois que c'est une bonne idée", a déclaré le dirigeant syndical sur France 24. Il a précisé qu'elles allaient bénéficier notamment aux "petites entreprises qui ont des difficultés d'accès au marché ou bien d'accès au financement".

Pour répondre aux "événements qui affectent aujourd'hui la Guadeloupe (et) se traduisent par des difficultés économiques et financières importantes pour les entreprises", Eric Woerth a décidé, "en accord avec la région Guadeloupe, la mise en oeuvre sans délai d'un train de mesures douanières exceptionnelles", indique le communiqué du ministère. Il s'agit de "la possibilité de reporter d'un à trois mois les échéances de paiement de l'ensemble des droits et taxes de douane (dédouanement, contributions indirectes, octroi de mer externe et en régime intérieur)" ou de "solliciter l'échelonnement des paiements sur une période de 3 à 12 mois".

Les mesures comprennent aussi la "possibilité de solliciter une dispense de caution pour l'échelonnement des paiements" et de "procéder aux paiements par chèque non certifié, même au-delà de 1.500 euros", ajoute le communiqué.

"Les opérateurs économiques en difficulté sont invités à se rapprocher des services de la direction régionale des douanes et droits indirects de Guadeloupe", conclut le ministère.


Photographe : Olivier Laban-Mattei AFP :: Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo, le 20 février 2009 à Paris Olivier Laban-Mattei , AFP
Photographe : Olivier Laban-Mattei AFP :: Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo, le 20 février 2009 à Paris Olivier Laban-Mattei , AFP

Dernières nouvelles

Yves Jégo reste "très prudent" sur la possibilité d'un accord Outre-mer
Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo a estimé vendredi qu'il "fallait être très prudent", après les initiatives de l'exécutif pour débloquer le conflit outre-mer, car "ce n'est pas parce que la solution est sur la table que l'accord est conclu".
"Aujourd'hui il y a un geste de bonne volonté" de la part de l'Etat, mais "depuis le début (du conflit) je dis que si on n'a pas un accord des syndicats et du patronat, on n'y arrivera pas", a-t-il déclaré sur Canal+.

"Le point dur, je l'ai dit depuis le début, ça ne m'a pas fait que des amis, c'était le patronat, qui considérait que tous les efforts salariaux qu'il devait faire devait être compensé à 100% par l'Etat", a poursuivi M. Jégo. "C'est ça qui bloquait" et le montage proposé avec le RSA adapté à l'outre-mer "permet de demander au patronat de payer sa part", a-t-il ajouté.

Interrogé sur sa gestion du conflit, le secrétaire d'Etat a répondu : "Je retiens des leçons à titre personnel sur les tempêtes et la façon dont il faut les gérer". Selon lui, une fois la crise "apaisée", "il faudra tous qu'on tire des leçons".












Photographe : Gérard Cerles AFP :: La sénatrice UMP de Guadeloupe Lucette Michaux-Chevry
Photographe : Gérard Cerles AFP :: La sénatrice UMP de Guadeloupe Lucette Michaux-Chevry

Réactions des élus d'outre-mer après la réunion autour de Nicolas Sarkozy

Voici les réactions de quelques élus d'outre-mer aux mesures et propositions qui leur ont été présentées jeudi soir à l'Elysée par Nicolas Sarkozy :

- Victorin Lurel, président PS du Conseil régional de Guadeloupe: "au total, sous réserve d'expertise pour celles et ceux qui sont les premiers intéressés, c'est une avancée significative (...) c'est un travail qui commence, j'espère que les partenaires qui sont en train de discuter comprendront qu'il est de l'intérêt du pays, comme disait Maurice Thorez, d'arrêter une grève et que des avancées significatives ont été faites".

- Lucette Michaux-Chevry, sénatrice UMP de Guadeloupe: "ses décisions sont claires. Il a répondu pendant des heures aux questions de tout le monde et il a essayé de bien faire comprendre qu'il a pris le temps de la réflexion et qu'il avait un projet pour répondre à nos préoccupations (...) comme on dit chez nous +il faut bon désordre pour mettre en ordre+".


Les Guadeloupéens souhaitent un retour au calme

La situation semble plus calme en Guadeloupe, le peuple est de plus en plus lassé de cette situation, il est temps pour la Guadeloupe, de terminer le conflit. Il semble y avoir depuis hier des mesures concrètes susceptibles de règler certains problèmes litigieux, espérons que chacun reviendra à la raison pour que la Guadeloupe retrouve son calme, que la situation redevienne normale, avec l'entière liberté de circuler, que les commerçants puissent ouvrir leurs rideaux sans risquer de menaces et de coups!


Sources AFP


Jean-Jacques Coudiere