Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Le Club Med se lance dans la construction de villas


Rédigé le Jeudi 29 Mars 2007 à 12:08 commentaire(s)
Lu 5980 fois

Le Club Med se diversifie encore un peu plus. Après avoir rénové ses villages et recouvré sa santé financière, le groupe hôtelier a décidé de se lancer dans la vente de villas haut de gamme. La Guadeloupe a été choisie comme l’un des premiers sites pour cette nouvelle révolution du Club.


C’est un nouveau changement de concept pour le Club Med. Les villages désormais repositionnés sur le segment "famille haut de gamme" - après 100 ME de travaux -, le chiffre d’affaires repartant à la hausse, la direction du Club table désormais sur une nouvelle formule : la vente de villas clés en main aux GM (gentils membres dans le jargon de la maison). La formule s’apparente au time-sharing puisque les propriétaires ne pourront passer que 5 à 6 semaines dans ces villas de rêve. Le reste de l’année, Club Med se charge de louer les maisons.

Selon Europe 1, qui donne l’information en citant des confidences faites par Henry Giscard d’Estaing (photo), le PDG du Club Med, la formule sera inaugurée dès cet été sur l’île Maurice. 40 villas sur plan seront commercialisées sur un site de 12 hectares. Il en coûtera aux GM entre 500 000 € et 1 ME selon Europe 1, en fonction de la taille et de l’orientation des villas.
Après l’île Maurice, c’est en Guadeloupe que le Club a choisi de lancer sa nouvelle offre. Une vingtaine de villas seront construites à côté du village de la Caravelle à Sainte-Anne (Sud Grande-Terre). Henry Giscard D’Estaing est d’ailleurs en Guadeloupe pour évaluer les terrains.
Le plan de développement du Club prévoit de construire des villas à Marrakech (Maroc), ainsi qu'à Phuket (Thaïlande).

Un Club en bonne santé

La diversification du Club Med intervient alors que les clignotants sont repassés au vert pour l’entreprise. Le chiffre d’affaires était en hausse au premier trimestre à 355,3 ME (+4,5 %) et des réservations en avance de +7 % par rapport à la même date l’an dernier.
En Martinique, les 21 jours de grève et de fermeture du village des Boucaniers n’ont finalement pas eu les conséquences désastreuses escomptées puisque la clientèle est revenue. Reste qu’au sein du village martiniquais, en proie à des difficultés financières, les causes du conflit n’ont pas été réglées. La Société des villages vacances de Martinique, gestionnaire de l’hôtel, estime qu’elle devra forcément revoir l'organisation du travail du personnel afin de poursuivre l’activité.


Ken Césaire