Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


La fête de l'AID el Kébir (Aid el daha) en Guadeloupe.

La grande fête musulmane ou fête du,monton


Rédigé le Vendredi 21 Décembre 2007 à 09:17 commentaire(s)
Lu 8598 fois

L'Aid el Kébir, est la plus grande fête religieuse du monde musulman, en Guadeloupe comme partout ailleurs dans le monde, les musulmans sacrifieront des moutons!


Les musulmans de Guadeloupe et l' Aid el Kébir!

Le sacrifice d'Ismael, tableau de Rambrandt
Le sacrifice d'Ismael, tableau de Rambrandt
Peu d'occidentaux, connaissent la signification du mot musulman, qui est extrèment important par rapport à la religion et surtout au sacrifice d'Ismaèl!

Musulman, peut se traduire par ''soumission'', dans le sens religieux du terme, Ibrahim est considéré, comme le tout premier des musulmans, (des soumis à Dieu)!

Dieu demanda à Ibrahim de sacrifier son fils, malgrè son immense peine, Ibrahim accepta de l'égorger pour répondre à la demande de Dieu. Au moment du sacrifice de son fils Ismaèl, Dieu retint son bras, constatant, la fidélité et sa soumission envers lui.

Depuis tous les musulmans fêtent ce jour par l'Aït el Kébir!
Des millions de moutons sont égorgés ce jour là en la mémoire d'Ismaèl. Les musulmans de Guadeloupe feront de même!


Les sacrifices des moutons, à l'Aïd el Kébir toujours rattachés au sacrifice d'Ismaèl!

Le sacrifice des moutons
Le sacrifice des moutons
En signe de reconnaissance au sacrifice d'Ismaèl par son père, Ibrahim, les musulmans gardent jalousement cette tradition de sacrifier par famille un mouton pour l'Aïd el Kébir! Il semblerait d'après les écritures, que le sacrifice du mouton, viendrait de la bêtise d'un bouc, qui se serait pris les cornes dans un arbustes, permettant à Ibrahim de fêter le pardon de Dieu, en immolant l'animal?

Le sacrifice de milliers de moutons en Métropole et en Guadeloupe, ne serait pas toujours respectueux des règles d'hygienne et sanitaires en vigueur dans notre pays. Les autorités concernées essaient depuis des années de régulariser les sacrifices de l'Aït el Kébir, en proposant des lieux uniques permettant le respect des normes sanitaires.

Le sacrifice du mouton a des règles impératives, ce sont des traditions très respectées, le mouton est couché sur son côté gauche, la tête tournée vers le saint lieu de la Mecque, avant l'exécution de la bête!


Jean-Jacques coudiere