Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

La Guadeloupe désignée responsable de la défaite définitive de Ségolène Royal

L'émission C'est dans l'air accuse


Rédigé le Mercredi 26 Novembre 2008 à 19:03 | 0 commentaire(s)
Lu 2123 fois

La célèbre émission C'est dans l'air présenté par le non moins célèbre Yves Calvi ce mercredi 26 octobre titre son émission : Pas de RTT pour Martine, la Guadeloupe n'attendra pas beaucoup pour se voir cappée de la responsabilité de la défaite officielle de Ségolène Royal au poste du premier secretaire du parti Socialiste


Yves Calvi de C'est dans l'air
Yves Calvi de C'est dans l'air

Résumé de l'émission

Fumée blanche à la Mutualité. Le conseil national du Parti socialiste a validé les résultats du scrutin de vendredi et désigné Martine Aubry comme nouveau premier secrétaire. Mais avec 102 petites voix d’avance, la légitimité de la nouvelle numéro 1 du PS reste fragile.


Du congrès de Reims au vote contesté en passant par la commission de récolement, le Parti socialiste s’est enfin trouvé une nouvelle première secrétaire. Après quatre jours de crise et de batailles de chiffres, Martine Aubry a pris les reines de la formation de la rue de Solferino. Pour sa première intervention, la maire de Lille s’est posée à la tribune en leader d’opposition : "Je dis à la droite, riez encore quelques jours, car dès la semaine prochaine, le Parti socialiste est de retour dans la proposition".

Des mots qu’elle a accompagnés d’une main tendue à sa rivale socialiste : "Mon premier devoir, si elle accepte, est de rencontrer Ségolène Royal et de lui dire : ’Moi, j’ai entendu comme toi ce que les militants veulent (...) nous voulons retrouver la gauche". Tout en assurant l’ancienne candidate à la présidentielle que "ses amis auront toute leur place" dans son équipe.

Est-ce la fin du psychodrame qui a conduit le Parti socialiste dans la plus grave crise de son histoire et le début de la réconciliation ? Après l’épreuve de force engagée ces derniers jours, la présidente de Poitou-Charentes a accepté la victoire de son adversaire, appelant les militants socialistes à "l’unité" et au "rassemblement", tout en ajoutant dans une vidéo, diffusée à l’aube du 26 novembre 2008, sur son site Internet : "Je vais avoir du temps par la force des choses. Mais vous me connaissez, je ne vais pas rester les bras ballants (...) Nous continuons. 2012, c’est bientôt ; 2012, c’est demain !".

Elue à la tête d’une coalition strausskhano-jospino-fabusienne, Martine Aubry parviendra-t-elle remettre le parti au travail ? Imprimera-t-elle sa marque dans un PS où beaucoup rêvent déjà de 2012 ? Après un come-back réussi, la nouvelle première secrétaire a donné rendez-vous, le 6 décembre prochain, pour présenter sa nouvelle équipe et tenter de recoller les morceaux d’un parti déchiré, et ce, à quelques mois des élections européennes de juin 2009.

Extraits

L'émission complète en ligne ici


Christophe Barbier, directeur de la rédaction et chef du service Politique de L’Express prend la parole :

il y aurait pu avoir recours devant les tribunaux mais apparement les royalistes y ont renoncés..."
Il y a eu tellement de tricheries en Guadeloupe, derniers votants, que faire une procedure aurait amené à faire annuler le vote de cette région donc enlever toutes les voix de Ségolène Royal votée à + de 80 % dans l'ile....

Marcelo Wesfreid
Marcelo Wesfreid

Les royalistes recensent une liste de tricheries en Guadeloupe

"...Dans la Fédération de la GUADELOUPE et dans la section de POINTE A PITRE, les résultats proclamés par le bureau des élections accordent sur 141 votants et 138 votes exprimés, 125 voix à Martine AUBRY et 13 à Ségolène ROYAL. Le Procès-verbal transmis à la Fédération fait apparaître 160 à Martine AUBRY et 13 à Ségolène ROYAL. Ce Procès-verbal ne comprend ni la signature ni les réserves écrites de la mandataire de Ségolène ROYAL. Dans la section d’ANSE-BERTRAND, il est prétendu 48 inscrits, 37 votants, 37 exprimés et 36 voix pour Martine AUBRY et 1 pour Ségolène ROYAL. Par exploit d’huissier, il a été constaté que le local du bureau de vote était fermé, qu’il n’y avait pas de scrutin organisé dans cette commune et qu’une première fausse adresse du local avait été donnée. Il semblerait qu’aucun vote n’ait eu lieu dans cette section entre 17 heures et 22 heures. Le secrétaire de la section se serait trouvé à 70 kilomètres de distance du lieu de vote et une signature apparaît pourtant au bas du procès-verbal. On peut penser que celle-ci était la sienne...."

Extrait express


sébastien sabattini