Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


La Guadeloupe au bord du gouffre.

On a eu chaud!


Rédigé le Dimanche 8 Février 2009 à 04:26 | 0 commentaire(s)
Lu 1855 fois

Il s'en est fallu de peu, que les négociations capotent cette nuit, Yves Jégo et le préfet de Guadeloupe ont réussi à recoller les morceaux sur les 200 euros supplémentaires par mois pour les bas salaires.


Les négociations continuent

Photo Ouest France
Photo Ouest France
Les négociations entre le patronat guadeloupéen et le Lyiannaj kont pwofitasyon (LKP), le collectif à l'origine de la grève générale affectant la Guadeloupe depuis le 20 janvier, étaient au bord de la rupture dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris à la préfecture de Basse-Terre.

Le secrétaire d'Etat chargé de l'Outremer, Yves Jégo, et le préfet de la Guadeloupe, Nicolas Desforges, usaient jeudi à 1H30 locales (6H30 à Paris) de leurs bons offices auprès de chacune des délégations pour éviter une rupture définitive après 20 jours de grève générale.

Le LKP revendique, entre autres, une augmentation salariale mensuelle de "200 euros nets pour tous".

Pour assurer le financement de cette mesure, le patronat aurait proposé, selon des indiscrétions, la création d'un "Fonds social de solidarité guadeloupéenne" abondé de 138 millions d'euros. Cette somme serait, de mêmes sources, prélevée pour une part sur l'impôt sur les sociétés et pour l'autre sur une exonération de 80% de la taxe professionnelle exigible en 2008.

Lors d'une précédente suspension de séance, durant laquelle les deux partenaires étaient apparus moins crispés, le patronat proposait que l'augmentation de 200 euros ne s'applique qu'aux salariés percevant jusqu'à 1,1 fois le Smic, selon les mêmes sources. Le LKP exigeait qu'elle bénéficie à ceux percevant jusqu'à 1,6 fois le Smic.

Plus tôt, une première baisse de 3 centimes du prix de l'essence sans plomb et du gazole effective lundi et une seconde prévue jeudi, avait été annoncée par le président du Conseil général de la Guadeloupe, le sénateur (app. PS) Jacques

Sources internet


Jean-Jacques Coudiere