Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

L'Amicale colombophile de Malendure, prépare l'avenir!


Rédigé le Dimanche 30 Septembre 2007 à 08:43 commentaire(s)
Lu 3674 fois

Pour gagner des courses avec les pigeons voyageurs, il faut de bons pigeons, alors les colombophiles organisent tous les ans un triage pour l'élimination des plus faibles!


La méthode alaire.

Jonas et Jean-Jacques au travail
Jonas et Jean-Jacques au travail
Les colombophiles de l'Amicale colombophile de Malendure ont confié à Jean - Jacques Coudiere et Jonas Dambury, le soin de trier leurs pigeons et d'éliminer les plus faibles!
Jean-Jacques est l'élève de René Bawin un champion colombophile belge et auteur d'un ouvrage sur le triage de la méthode alaire, ''l'aile outil de vols''. Jean - Jacques a trié beaucoup en France métropolitaine et au Portugal à la satisfaction des colombophiles. Jonas est un autodidacte de génie il a appris rapidement au contact des alairiens.

La méthode alaire a été mise au point par deux colombophiles de génie, Sonville et Vanderschelden, d'après les travaux du grand savant Marey, inventeur du cinéma et découvreur de la théorie des fluides qui a permise à Sonville et Vanderschelden de mettre au point la théorie et méthode alaire, après la guerre de 14, affinée par René Bawin dans les années 80!

Le triage alaire, consiste à examiner chaque pigeon par rapport à la qualité de sa carcasse, puis et surtout à étudier l'aile avec une extrème attention. L'aile du pigeon est un outil sensible, complexe, ou chaque partie présente une particularité indispensable au bon fonctionnement de l'aile, donc de la qualité du vol, vitesse, endurance, etc...

Très rapidement, le bras de l'aile, doit être le plus court possible, c'est le point de levier indispensable, un bras long, ne permettra pas au pigeon de voler très vite et très longtemps, défaut majeur en courses!, l'avant bras doit être proportionner au levier. L'aile se compose d'une aile passive et d'une aile active. L'aile passive est l'arrière aile, l'aile active est la partie ou les plumes au nombre de 10 ou 11 sont les plus longues et s'étagent harmonieusement sur la main. Ce sont elles qui actionnent à grande vitesse le vol du pigeon. Les 4 dernières rémiges doivent être sur la même longueur à la même hauteur pour constituer une pelle, qui ramassera l'air sur lequel, le pigeon s'appuiera!

L'envol et l'atterissage est tout un art, grâce à la complémentarité entre la queue du pigeon, et les petites plumes de pouce, qui s'ouvre à l'extérieur aidant ainsi à freiner le pigeon ou à l'aider à décoller!

Si des lecteurs sont interessés par le pigeon voyageur et les techniques de triage, se rapporter au site des colombophiles: pigeon-antilles

Jonas et Jean-Jacques au travail

Le triage un travail compliqué mais eficace!

Le gros de la troupe colombophile vient d'arriver
Le gros de la troupe colombophile vient d'arriver
8 heures du matin, le gros des troupes colombophiles arrivent au local, chemin de Grosse roche à Malendure, après qu'un chapiteau a été monté pour protéger pigeons et trieurs de la pluie battante!

L'exemple est important dans tout travail!

Valérie à l'examen
Valérie à l'examen
Valérie, une jeune colombophile, observe avec attention le travail des deux trieurs, elle s'est même essayée au triage avec l'aide de Jonas!

140 pigeons ont été sacrifiés, l'Amicale colombophile de Malendure,poura compter sur un cheptel de courses de 285 pigeons voyageurs de qualité.......que le meilleur gagne!


Jean-Jacques coudiere