Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Il y a sur la table de quoi bâtir une solution" en Guadeloupe

Nous avançons dans la bonne direction a affirmé M. Jégo sur France Info.


Rédigé le Mercredi 25 Février 2009 à 08:22 | 0 commentaire(s)
Lu 1296 fois

Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo a réaffirmé mercredi qu'il y "sur la table de quoi bâtir la solution" en Guadeloupe où des négociations doivent reprendre dans l'après-midi pour tenter de mettre fin à la grève générale qui paralyse l'île depuis le 20 janvier.


Photo Eric Fefaberg AFP
Photo Eric Fefaberg AFP

C'est avec le revenu de solidarité, (RSA), qu'une solution sera trouvée ?


"Ce que nous voulons, c'est jouer avec le revenu de solidarité active (RSA) (...) c'est en réadaptant sans doute ce complément de revenu qu'on peut arriver à formater une solution", a ajouté le secrétaire d'Etat, peu avant une rencontre avec le Premier ministre François Fillon.

Selon lui, "en jouant de ces outils-là on peut aboutir à ce qu'il y ait, pour un certain nombre de salariés de bas niveau, à ce qu'on ne soit pas très loin" des 200 euros d'augmentation réclamés par le collectif intersyndical LKP.

Commentant les événements de la nuit en Martinique, où des véhicules ont été incendiés et plusieurs magasins pillés, M. Jégo a indiqué qu'"il y aura des mesures prises par la ministre de l'Intérieur (Michèle Alliot-Marie) pour que, comme ça a été fait en Guadeloupe, ces violences soient jugulées".



Il y a sur la table de quoi bâtir une solution" en Guadeloupe

le PS joue la mouche du coche déclare Yves Jégo

Le secrétaire d'Etat à l'Outremer Yves Jégo a regretté lundi que le Parti socialiste "joue la mouche du coche" et "essaie de jeter de l'huile sur le feu" en Guadeloupe et il a réaffirmé que sa démission n'était pas à l'ordre du jour.

"Le PS joue la mouche de coche, essaie de jeter de l'huile sur le feu et je trouve que ce n'est pas très digne face à une crise dont chacun comprend bien qu'elle est compliquée. D'ailleurs, moi j'attends toujours de savoir de la part du PS quelles sont ses solutions", a déclaré M. Jégo sur LCI.

"Il y a un temps où il faut être en Guadeloupe, j'y ai été beaucoup. Il y a un temps où il faut travailler les solutions à Paris", a-t-il répliqué à François Hollande. Peu avant, l'ancien premier secrétaire du PS avait déploré l'absence de représentants du gouvernement aux obsèques du syndicaliste guadeloupéen.

"Il y a une tentative de récupération, de politisation", a également déclaré M. Jégo, commentant les déclarations de Ségolène Royal en Guadeloupe. Selon lui, "c'est trop facile de venir dire : +c'est la faute au gouvernement, c'est la faute au président de la République+".
Guadeloupe: Hollande critique l'absence du gouvernement aux obsèques du syndicaliste
lire la suite Dimanche, l'ex-candidate PS à la présidentielle avait reproché à "ceux qui nous gouvernent" de rester "enfermés dans leurs palais dorés", et demandé au Premier ministre François Fillon de venir assister aux négociations sociales en Guadeloupe.

M. Jégo a par ailleurs réaffirmé que sa démission n'était "pas à l'ordre du jour". Mais "si demain ou après-demain le Premier ministre ou le président de la République me le demandent, je le ferai dans la seconde", a-t-il dit.

Source AFP




Jean-Jacques Coudiere